La Grèce à l’époque archaïque PDF

L’aurige de Delphes, Musée archéologique de La Grèce à l’époque archaïque PDF. Un des plus beaux vestiges de la sculpture grecque, il date de 470 av.


« Archaïque » : le mot pourrait laisser penser que le monde grec auquel s’intéresse Oswyn Murray appartient à un passé reculé, primitif, fossilisé. Il n’en est rien. La Grèce que nous invite à découvrir l’historien est résolument vivante et étonnamment moderne. La période qui s’étend entre 900 et 479 avant notre ère, d’Homère aux guerres médiques, voit en effet naître et se développer cette forme originale d’organisation politique qu’est la cité. Pour comprendre l’ensemble des phénomènes qui ont contribué à la structuration des communautés civiques préclassiques, l’auteur se livre à un examen systématique et critique des sources et en propose une analyse pénétrante et personnelle. Il restitue la complexité des dynamiques politiques, sociales, religieuses, économiques et culturelles à l’oeuvre au cours de la période. Ce livre met à la disposition du public une synthèse indispensable qui donne à voir comment l’histoire se construit. Loin d’être repliée sur elle-même, l’étude d’Oswyn Murray vise en effet à stimuler la réflexion et à nourrir de nouveaux questionnements. Son analyse pénétrante et lumineuse reste à ce jour inégalée.

L’art de la Grèce antique a exercé une influence considérable sur la culture de nombreux pays des temps anciens à nos jours, en particulier dans les domaines de la sculpture et de l’architecture. Alexandre le Grand ont permis plusieurs siècles d’échanges entre les Grecs, l’Asie centrale et les cultures indiennes, ce qui a donné naissance à l’art gréco-bouddhique, avec ses ramifications jusqu’au Japon lui-même. Bien qu’il se soit agi de cultures parlant le grec, il n’existe que peu ou pas de continuité entre l’art de ces civilisations et l’art grec ultérieur. Il y a aussi une interrogation par rapport au mot  art  dans la Grèce ancienne. Les peintres et les sculpteurs grecs ont acquis leur technique par l’apprentissage, souvent initiés par leur père puis par de riches patrons.

Bien que certains soient devenus connus et admirés, ils n’avaient pas le même statut social que les poètes ou les dramaturges. L’art de la Grèce ancienne est traditionnellement divisé en trois périodes stylistiques : la période archaïque, la période classique et la période hellénistique. L’art grec ancien a survécu jusqu’à nous sous la forme de sculpture et d’architecture mais également sous des formes d’art plus mineures comme la fabrication de pièces de monnaie, de poterie et de joaillerie. De la période archaïque, il reste beaucoup de poteries peintes mais ces restes donnent une fausse impression de l’étendue de l’expression artistique grecque. Les Grecs, comme d’autres cultures européennes, considéraient la peinture comme la plus noble forme d’art.

Les peintres grecs travaillaient principalement sur des panneaux de bois, qui furent rapidement abîmés après 400 av. Aujourd’hui, il nous reste peu de traces de la peinture grecque. Même dans les domaines de la sculpture et de l’architecture, seules quelques œuvres sont parvenues jusqu’à nous. Le marbre brûlé était utilisé comme de la chaux et ce fut le destin de nombreuses statues de l’Antiquité au Moyen Âge. De même, par manque de métal pendant le Moyen Âge, on détruisit les statues en bronze de l’époque grecque ancienne. La grande majorité des constructions grecques n’ont pas survécu jusqu’à nos jours : soit elles ont été pillées pendant les guerres, soit elles ont été démontées pour utiliser les matériaux ou encore elles ont été détruites par des tremblements de terre fréquents en Grèce. Comme pour la période archaïque, la poterie peinte et la sculpture sont presque les seules formes d’art qui ont été conservées en qualité et en quantité.

La peinture était à ses balbutiements à cette époque, et aucune œuvre n’a passé les siècles. Pendant les plus anciennes périodes, même les petites cités grecques produisaient de la poterie pour le marché local. Les styles et modèles étaient ainsi très variés. Vers la fin de la période archaïque et le début de la période classique, cependant, Corinthe et Athènes dominèrent sur le marché de la poterie.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.