La littérature fantastique PDF

Si ce bandeau n’est plus la littérature fantastique PDF, retirez-le. Goya, Le Sommeil de la raison produit des monstres.


Qu’est-ce que le réel ? Qu’est-ce que le fantastique ? Ne s’imposent-ils pas à nous l’un comme l’autre ? Entre merveilleux et science-fiction, la littérature fantastique explore dès l’Antiquité nos peurs, nos hantises, et laisse vagabonder depuis des générations l’imagination bien au-delà du raisonnable. Redéfinissant ce genre universel, ce livre en présente les thèmes les plus connus (fantômes, vampires, monstres, doubles, automates…), mais aussi, étayée sur de courts résumés d’œuvres majeures, l’histoire, celle d’une tradition littéraire où comptent des auteurs aussi essentiels que Poe, Hoffmann, Kafka, Lovecraft ou Borges.

Le fantastique se caractérise par l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit. Le héros fantastique a presque systématiquement une réaction de refus, de rejet ou de peur face aux événements surnaturels qui surviennent. Le fantastique est très souvent lié à une atmosphère particulière, une sorte de crispation due à la rencontre de l’impossible. Le fantastique est souvent considéré comme très proche de la science-fiction.

Néanmoins, d’importantes différences les distinguent : la science-fiction ne relève pas du surnaturel et se veut rationnelle. Ainsi, La Machine à explorer le temps, de H. En français, une erreur fréquente consiste à appeler  fantastiques  tous les textes appartenant au genre anglo-saxon de la fantasy, comme ceux de J. Tolkien, alors qu’ils appartiennent en réalité au domaine du merveilleux.

La véritable source du genre fantastique est le roman gothique anglais de la fin de 1785. Encore très marquées par le merveilleux, ces œuvres introduisent dans le roman français le goût pour l’horreur et le macabre. Il situe l’action en Orient, et donne au roman l’aspect d’un conte oriental qui rappelle Les Mille et Une Nuits. L’autre grand roman frénétique est Le Manuscrit trouvé à Saragosse du polonais Jean Potocki, écrit lui aussi en français. Après ces deux œuvres imposantes, le roman frénétique atteint son apogée avec les  petits romantiques . Parmi les œuvres marquantes du gothique français, il faut aussi évoquer des romans qui, ayant été écrits dans le but de parodier les récits de Lewis et Radcliffe, sont devenus d’authentiques romans noirs.

Il relate l’histoire d’un jeune homme, Alvare, qui tente de convoquer le Diable. Celui-ci lui apparaît sous les traits de la charmante Biondetta. Hoffmann a eu une influence universelle et pratiquement continue sur le genre. Dès les années 1830, les contes d’Hoffmann sont traduits en français par Loève-Veimars et rencontrent un succès spectaculaire.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.