La pensée psychanalytique de Jeanine Chasseguet-Smirgel PDF

Londres, est un pédopsychiatre et psychanalyste britannique. 14 ans pour la poursuite de sa scolarité comme pensionnaire, en 1910. 1914 la pensée psychanalytique de Jeanine Chasseguet-Smirgel PDF il obtient une licence de biologie.


Les thèmes choisis retracent l’oeuvre de cette grande dame de la psychanalyse trop tôt disparue, à la pensée toujours en quête de la subversion des apparences.
La première partie s’attache à l’idéal du moi et à la maladie d’idéalité dans ses différentes manifestations. La deuxième aborde la création, la perversion, le faux. La troisième revisite la sexualité féminine et la dernière partie reprend l’indifférenciation sexuelle à partir du paternel et du maternel avant de s’attacher enfin à la destructivité entre sadisme et cruauté, illustrée entre autre par l’oeuvre de Céline.

Il est d’abord dispensé de service actif pendant la Première Guerre mondiale, du fait de son statut d’étudiant en médecine, mais en 1916, il est affecté comme médecin stagiaire en uniforme à Cambridge. Il devient interne à l’hôpital St. Il fait remonter son intérêt pour la psychanalyse à ses années universitaires. Il fait un premier mariage, le 7 juillet 1923, avec Alice Buxton Taylor, potière d’art, née à Birmingham en 1892, sœur du médecin et ami de Winnicott, Jim Taylor. Alice Taylor, qui a fait ses études à Cambridge, est très perturbée sur le plan neurologique et émotionnel, et leur mariage n’est pas heureux. Celui-ci l’oriente vers James Strachey, membre du Bloomsbury Group et éditeur de la Standard Edition, traduction anglaise de l’œuvre psychanalytique de Freud.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est nommé psychiatre consultant pour l’évacuation, dans le comté d’Oxford, pour les foyers où sont accueillis les enfants évacués. Il y travaille les vendredis, et continue à exercer le reste de la semaine à Londres, à l’hôpital de Paddington Green. Le texte qu’il présente pour devenir membre de la Société britannique de psychanalyse, en 1936, La défense maniaque, indique sa connaissance des théorisations kleiniennes. Il souhaite reprendre une analyse avec Klein, mais celle-ci lui demande plutôt d’analyser son fils, Eric Clyne, psychanalyse à propos de laquelle Klein et lui échangent plusieurs lettres. C’est bien plus tardivement que Winnicott évoque les différends théoriques qui existent entre Klein et lui. Melanie Klein, qui insiste sur la prise en compte du monde interne du bébé, plutôt que du monde extérieur. Indépendants au sein de la Société britannique de psychanalyse.

Il en devient un membre éminent, comme Michael Balint. Le premier accident coronarien et la tension qui l’accompagne l’incite à hâter les modifications de sa vie maritale et il se sépare définitivement d’Alice. Société britannique de psychanalyse comme cela était prévu, et la présentation est repoussée au 30 mai 1951. Il épouse Clare Britton le 28 décembre 1951, et réunit son domicile familial et son cabinet professionnel dans le quartier de Belgravia, au 87 Chester Square. Le texte sur les objets transitionnels,  Transitional Objects and Transitional Phenomena , assure la notoriété des idées de Winnicott.

Tout en faisant travailler les notions kleiniennes de culpabilité, réparation en lien avec la dépression, c’est aussi la période où il peut affirmer une pensée théorico-clinique autonome à l’égard de Melanie Klein. Ce comité, dont les membres sont Phyllis Greenacre et Kurt R. Il développe sa conception du  trouvé-créé  qui amène l’enfant à penser qu’il a  créé  l’objet disposé pour lui par sa mère, alors qu’il l’a  trouvé . BBC participent à la diffusion de ses théories. Il élabore des éléments autour de la régression et théorise des conceptions sur le vrai self et le faux self. Pour lui, la régression se produit dans la cure analytique lorsque le patient cherche à se réapproprier des expériences précoces où son développement s’est interrompu du fait d’un traumatisme.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.