La qualité des produits industriels : Formations supérieures technologiques… formation continue PDF

Principales références concernant les conserves dans PEARLTREES. Tout d’abord remerciements la qualité des produits industriels : Formations supérieures technologiques… formation continue PDF felicitations pour votre animation de la liste Hygiene alimentaire a laquelle je suis abonne depuis quelques mois.


Enseignée dans toutes les STS industrielles, la gestion de la qualité est un souci majeur du monde industriel et de la production en particulier. Cet ouvrage en décrit les concepts et les outils: méthodes de mesure, d’organisation, aspects humains…
Public concerné : Ingénieurs, étudiants du domaine.

Bien que non specialiste je suis tres interessé par toutes les informations que vous diffusez. Les renseignements que vous avez communiques à propos du botulisme,ont eveille en moi quelque inquietude, en pensant aux conserves domestiques de foie gras qu’habitant du Sud-ouest, je suis amene à deguster de temps en temps. Dans la mesure surtout, où je sais quelles sont realisees avec un « sterelisateur » ordinaire, non autoclave,avec des temps de « sterealisation » qui varient de 45 minutes à 2 heures trois-quart. Pouvez vous m’imdiquer si ce type de conserves permet de se proteger du botulisme? Si vous connaissez un document, scientifiquement valable, sur ce genre de conservation, je vous serai reconnaissant de bien vouloir me preciser où il est disponible. Je ne manquerai pas de le diffuser largement autour de moi. Au plaisir de vous lire, merci d’avance.

Je vous remercie pour vos encouragements. J’ai mis un document synthétique en ligne concernant ce germe, dans lequel vous devriez retrouver des informations intéressantes à ce sujet. Pour répondre plus précisément à votre question, la toxine de C. Il me parait dangereux de repondre par des recettes a une question comme le temps de sterilisation d’une conserve. En effet, qui connait le temps de cuisson a coeur dans une boite? C pour des bocaux en verre de 21cl.

Savez vous quelle pourrait être l’utilité, la fonction de cette matière première dans le produit fini? Une telle matière première est – elle autorisée ? Quel texte réglementaire le précise ? Peut-être sert-il dans ces conserves pour lier le jus? Les produits appertisés n’ayant pas satisfait aux dispositions du présent article ne sont pas reconnus propres à la consommation. Arrêté 22 mars 1993 relatif aux règles d’hygiène applicables aux produits végétaux ou d’origine végétale destinés à la consommation humaine et qui sont soumis à un traitement thermique leur conférant la stabilité biologique à température ambiante d’entreposage. Je n’ai pas ces textes sur moi, mais la fabrication de telles conserves exigera au moins une déclaration auprès des services vétérinaires, et à mon avis même un agrément sanitaire de l’établissement.

Je laisse la parole à d’autres intervenants pour préciser ce cas de figure. En complément de la réponse faite par B. Peiffer, renvoyant à l’article 13 de l’A. Il indique que, si elles sont destinées à la vente, il faut se référer au GBPH conserveur.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.