La Révolution des croquants PDF

Cet article est une ébauche concernant l’histoire. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. La la Révolution des croquants PDF ou rébellion est un sentiment d’indignation et de réprobation face à une situation.


Tandis qu’à Paris gronde la Révolution et que s’écrit la grande Histoire, l’écho de ces événements semble bien lointain en Périgord, où les paysans continuent de souffrir de la faim. Pourtant, les destins de Nanou, petite bergère rudoyée par ses maîtres, Martin, son jeune soupirant avec qui elle prononce des vœux secrets sous le dolmen de la Pierre des Fées, et Jean-Marie Lacoste, le bossu humaniste, vont rapidement se trouver bouleversés par la répercussion des soubresauts parisiens. Claude Cénac, au fil des années de fureur, accompagne ses personnages attachants dans leur environnement provincial, peignant une émouvante fresque sociale et sentimentale, sur fond d’accouchement douloureux de la République.

Elle est aussi, dans un sens plus précis, le refus actif d’obéir à une autorité. Elle correspond donc à une large gamme de comportements : non-respect des normes sociales, désobéissance, tentatives d’insurrection, mutineries, rébellions, tollés. Celui qui se soulève de cette façon est désigné comme rebelle. La révolte peut être individuelle ou collective, organisée ou désorganisée. La révolte est le plus souvent le fruit d’une action collective, regroupant un certain nombre de personnes aux intérêts partagés, qui agissent de concert vers un même objectif global. Il existe cependant des révoltes conduites de façon individuelle : c’est le cas du sabotage, du terrorisme, de l’agression. Cela dit, la révolte personnelle est rarement conçue comme révolte à part entière.

Une révolte rallie toujours un grand nombre d’individualités propres, aux objectifs toujours différents. La révolte est plus ou moins organisée. Article détaillé : Chronologie de révolutions et de rébellions. Les révoltes des esclaves dans l’Antiquité telle la révolte de Spartacus ont été qualifiées de guerres serviles. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Bernard de Castéra, La Révolte est-elle juste ? Boris Cyrulnik a écrit : « Rebelle ne signifie pas s’opposer à tout. Rebelle signifie se déterminer par rapport à soi-même. Les soulèvements paysans en France du XVIe au XIXe siècle.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.