La raison graphique. La domestication de la pensée sauvage PDF

Un article la raison graphique. La domestication de la pensée sauvage PDF Wikipédia, l’encyclopédie libre. Statue de Gudea dédiée au dieu Ningishzida, v.


L’écriture est un moyen de communication qui représente le langage à travers l’inscription de signes sur des supports variés. Dans les sociétés humaines émergentes, le développement de l’écriture est probablement lié à des exigences pragmatiques comme l’échange d’informations, la tenue de comptes financiers, la codification des lois et l’enregistrement de l’histoire. Dans l’Égypte antique et en Mésopotamie, l’écriture a pu évoluer pour l’élaboration des calendriers et la nécessité politique de consigner les événements historiques et environnementaux. Ainsi, l’écriture a joué un rôle dans la conservation de l’Histoire, la diffusion de la connaissance et la formation du système juridique. Le résultat de l’écriture est généralement un texte dont le destinataire est le lecteur. Elle marque aussi une révolution dans le langage et le psychisme, car elle fonctionne comme une extension de la mémoire.

Certains y ajoutent les systèmes sémasiographiques. Il existe aussi des systèmes mixtes. L’étude des systèmes d’écriture et de leur évolution au cours de l’histoire humaine est l’étymographie. Les sémasiographies sont des systèmes de communication d’idées qui ne s’appuient pas sur la représentation d’unités d’une langue parlée.

Tous les spécialistes ne s’accordent pas à les considérer comme des écritures : on parle également parfois de pré-écritures ou proto-écritures. Un logogramme est un caractère ou glyphe écrit qui représente un mot ou un morphème. Il s’agit d’un pictogramme lorsque le logogramme représente directement un objet, d’un idéogramme lorsqu’il symbolise une idée. En complément, les systèmes logographiques incorporent généralement une composante directement phonétique, représentant des syllabes ou des sons sans référence à un sens précis : on parle alors de phonogrammes. Dans les anciens caractères chinois, cunéiformes ou dans l’écriture maya, un glyphe peut être un morphème, une syllabe ou les deux. Dans un syllabaire, chaque symbole représente une syllabe. Le linéaire B utilisé pour écrire le mycénien ou les kana japonais sont des syllabaires.

Articles détaillés : Abjad, Alphabet et Alphasyllabaire. Elles sont écrites en alphabet étrusque et phénicien. Retrouvées à Pyrgi, le port de Cerveteri. Une écriture alphabétique est un ensemble de symboles dont chacun représente un phonème de la langue.

La combinaison de plusieurs symboles est nécessaire pour représenter une syllabe ou un mot. Il existe trois grands types d’écriture alphabétique. Les abjads ou alphabets consonantiques ne comportent de signes que pour les consonnes. Les alphabets proprement dits comportent à la fois des signes pour les consonnes et les voyelles.

Les alphasyllabaires représentent une autre voie d’évolution des abjads vers la notation systématique des voyelles. Dans ces systèmes, les signes de base représentent des consonnes seules ou suivies d’une voyelle inhérente, et les autres voyelles sont indiquées par des diacritiques ou des modifications de la forme des signes consonantiques. Le système d’écriture d’une langue peut faire coexister plusieurs sous-systèmes de fonctionnements différents. Sceaux harrapéens de la civilisation de la vallée de l’Indus, IIIe millénaire av.

Le développement récent des études de littératie, en remettant en cause certaines préconceptions communes sur l’écriture et la lecture, peut amener à réévaluer les dates habituellement proposées pour l’apparition de l’écriture. En effet, selon le critère utilisé pour identifier un système d’écriture, on aura des résultats différents. Peinture dans la grotte de Lascaux. Bouquetins et chevaux près d’une grille. Le rectangle et la série de points seraient un début de code écrit. Il s’agit là d’une proto-écriture, mais non pas d’une écriture au sens strict du terme, car ces symboles ne correspondaient vraisemblablement pas à des sons d’une langue précise.

Pour Genevieve Von Petzinger, un dessin en zigzag gravé en -500 000 sur un coquillage de l’île de Java pourrait bien être la première trace laissée intentionnellement par un homo erectus. Elle voit aussi des traces de proto-écriture dans des blocs d’ocre hachurés de -70 000 trouvés dans la grotte de Blombos en Afrique du Sud. Article détaillé : Débuts de l’écriture en Mésopotamie. Par la suite, le système se raffine. Ces calculi de 2 cm de long moulés en argile symbolisent des nombres sous trois aspects : des sphères, des cônes et des cylindres. Puis les jetons sont abandonnés et seuls sont utilisés les pictogrammes.

Mésopotamie est conquise par les Akkadiens, et la langue du conquérant supplante le sumérien, qui est réduit à servir de langue sacrée. L’écriture doit alors s’adapter en développant son aspect phonétique, de façon à transcrire l’akkadien. Cette écriture est appelée cunéiforme parce qu’elle utilise un calame pour faire des marques dans l’argile humide. Une fois les signes tracés sur une tablette d’argile molle, celle-ci est mise à sécher au soleil ou dans un four. Les scribes constituaient l’élite des fonctionnaires. Ils étaient formés dans des écoles de scribes, où la discipline était très sévère.

D’abord orientée de haut en bas, cette écriture prend l’orientation gauche-droite à partir de 2600 av. Les textes d’une certaine ampleur nécessitaient plusieurs tablettes. Les textes sont souvent accompagnés d’un colophon. Inscription en hiéroglyphes sur un mur du temple de Philae.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.