La Route de l’Everest : Avec l’expédition française PDF

La face Nord de l’Everest vue en direction du camp de base tibétain. Il est aperçu par des Européens pour la première fois en 1847 puis, après quelques années d’observations et de calculs, son altitude est établie à 8 848 mètres et il est identifié comme le plus haut sommet du monde. Mon respecté chef et prédécesseur le colonel Sir George Everest m’a enseigné la Route de l’Everest : Avec l’expédition française PDF désigner tout objet géographique par son véritable nom local ou indigène.


Mais voici une montagne, probablement la plus haute au monde, dont nous n’avons pu trouver aucun nom local. L’appellation indigène, si elle en a une, ne sera très probablement pas découverte avant que nous soyons autorisés à pénétrer au Népal. Il décide alors de le baptiser d’après son prédécesseur de 1830 à 1843, d’abord en utilisant l’orthographe Mont Everest puis Mount Everest. Pourtant, celui-ci objecte en 1857 que le nom est impossible à écrire en hindi ou à prononcer par les  natifs de l’Inde .

Au début des années 1960, le gouvernement népalais prend conscience que l’Everest n’a aucun nom népalais. Ce manque est dû au fait que la montagne n’était pas connue et n’avait donc pas de nom au Népal ethnique, c’est-à-dire, la vallée de Katmandou et ses abords. Carte de localisation de l’Everest dans l’Himalaya. Il culmine à 8 848 mètres d’altitude dans le Mahalangur Himal, un massif de l’Himalaya, ce qui en fait le point culminant de l’Asie et le plus haut des sept sommets.

Carte topographique de la région de l’Everest. Animation représentant l’Everest en trois dimensions. Il a été modelé par l’érosion, en particulier glaciaire. Il possède trois faces, la Sud-Ouest, la Nord et l’Est, séparées par autant d’arêtes quasi-rectilignes, l’Ouest, la Nord-Est et la Sud. En 1955, une étude indienne aboutit pour la première fois à la valeur de 8 848 mètres d’altitude.

Cette altitude est confirmée en 1975 par une étude chinoise. Vue d’une partie de l’Himalaya et du plateau Tibétain prise depuis la Station spatiale internationale. Toutefois, l’épaisseur du manteau neigeux varie en fonction du temps ce qui rend la mesure de l’altitude durablement impossible avec la précision énoncée en 1999 et 2005. Pour autant, l’altitude du sommet rocheux est tout aussi incertaine en raison de la forme du géoïde et des ondulations de la croûte terrestre.

Une carte photogrammétrique détaillée à l’échelle 1:50000e de la région de Khumbu incluant le versant Sud de l’Everest a été réalisée dans le cadre de l’expédition internationale en Himalaya de 1955 par Erwin Schneider qui en a profité pour tenter l’ascension du Lhotse. Schéma comparatif des dimensions de l’Everest, du Mauna Kea sur l’île de Hawaï et de l’Olympus Mons sur Mars. L’Everest est le plus haut sommet du monde depuis le niveau de la mer. Toutefois, d’autres montagnes peuvent prétendre au titre de plus haute montagne de la Terre suivant les critères utilisés.

Par la même mesure de la base au sommet, le Denali situé en Alaska est aussi plus haut que l’Everest. L’Everest s’est formé, comme l’ensemble de l’Himalaya, au cours de l’orogenèse alpine. Les roches de l’Everest sont divisées en trois formations géologiques. Ces unités sont séparées par des failles normales de détachement le long desquelles elles coulissent. La formation de Qomolangma s’étend du sommet jusqu’à l’altitude de 8 600 mètres. Elle est également connue sous les noms de formation de l’Everest ou de Jolmo Lungama.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.