La véritable histoire des génocides rwandais PDF

Jean-Louis Debré, ainsi que le petit-fils du célèbre pédiatre Robert Debré et de l’architecte Charles Lemaresquier. Il est père de quatre enfants. Société française de chirurgie, des sociétés française, européenne et internationale d’urologie. Jacques Chirac et à nouveau membre la véritable histoire des génocides rwandais PDF mars 2008 sur nomination de Nicolas Sarkozy.


À la lumière des travaux de la Commission d’enquête présidée par le juge Bruguière, il convient de revenir sur ce que fut, dès 1994, la thèse officielle développée par les médias sur les événements rwandais.
Huit ans après la parution du Retour du Mwami, Bernard Debré reprend et approfondit dans ce nouvel ouvrage, La véritable histoire des génocides rwandais, l’analyse qui lui avait valu à l’époque un certain nombre de critiques.
Bernard Debré n’entend remettre en cause ni l’existence ni l’ampleur du génocide perpétré par les Hutu sur les Tutsi. Néanmoins il apparaît aujourd’hui que les Tutsi des premières diasporas ont joué un rôle plus qu’ambigu dans son déclenchement et dans celui des guerres meurtrières qui ont suivi.
Son seul et unique but est aujourd’hui de rompre avec le manichéisme ambiant et de démontrer qu’au Rwanda il n’y eut pas un, mais bel et bien deux génocides… illustrant tragiquement tensions politiques et clivages ethniques qui caractérisent la région des Grands Lacs.

Depuis le 8 octobre 2010, membre de l’Académie des sciences d’outre-mer. 1995, il rallie le camp du Premier ministre. 2002 dans le centre de Paris, ancienne terre d’élection de son père Jacques Dominati, où il n’est pas réélu. Une fois élu, il s’inscrit au groupe UDF à l’Assemblée nationale comme apparenté, puis change de camp, en passant à l’UMP, toujours comme apparenté. Il est membre du comité d’honneur du Mouvement Initiative et Liberté. Il intervient de temps en temps dans l’émission Les Grandes Gueules sur RMC et est régulièrement invité chez Franz-Olivier Giesbert sur France 3, dans son émission culturelle Culture et dépendances. Il écrit régulièrement dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles.

Il a annoncé qu’il était candidat à la mairie de Paris en 2008 mais n’a pu obtenir le soutien de l’UMP. Bien qu’il souhaite à cet effet ne pas devoir se soumettre au système des primaires à l’UMP pour les municipales, il a annoncé en décembre 2005 qu’il souhaitait rejoindre l’UMP, auquel il est apparenté à l’Assemblée nationale. En 2005, il a créé l’association  Pour Paris , pour préparer sa candidature pour le scrutin municipal de 2008. Par ce biais, il veut éviter de passer par le système des primaires de l’UMP, qui doit désigner le candidat officiel du parti présidentiel. Françoise de Panafieu qui a été désignée tête de liste par les militants, tout comme le député Pierre Lellouche, qui lui était arrivé avant-dernier aux primaires de l’UMP.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.