Le Fantôme de l’Opéra PDF

Jules Castier sous le titre Le Fantôme des Canterville, est une nouvelle d’Oscar Wilde publiée en 1887 dans The Court and Society Review, et le Fantôme de l’Opéra PDF fois rééditée et adaptée depuis. Lord Canterville, l’ancien propriétaire des lieux, prévient M.


GASTON LEROUX (1868-1927) est né à Paris, mais il grandit en Normandie et c´est au lycée de Caen qu´il obtiendra son baccalauréat de lettres. Ensuite il revient à Paris pour devenir avocat en 1890, métier qu´il exercera pendant trois ans, tout en rédigeant des comptes rendus de procès pour « L´Écho de Paris », puis au « Matin ». Dans le premier il publia avec grand succès « Le mystère de la chambre jaune ». Lorsque paraissent en 1909 les premiers épisodes du « Fantôme de l’Opéra » dans les colonnes du quotidien « Le Gaulois », Gaston Leroux est déjà en pleine gloire littéraire. Son personnage Joseph Rouletabille, jeune apprenti reporter à l’intelligence déductive hors du commun, qui apparaît pour la première fois dans « Le Mystère de la chambre jaune », devient le héros d’autres romans tels que « Le Parfum de la dame en noir », « Rouletabille chez le Tsar » et « Le Crime de Rouletabille ». En bon journaliste, lorsqu’il écrit « Le Fantôme de l’Opéra », il sait un élément méconnu de la plupart des parisiens : une rivière souterraine traverse la capitale, la Grange Batelière, qui a causé bien du souci aux constructeurs du métropolitain et qui passe non loin de l’Opéra Garnier, dans le IXe arrondissement, un monument envoutant qui peut cacher une mine de mystère.

Otis et sa famille que le fantôme de sir Simon hante le château depuis que ce dernier a tué sa femme Eleanore voilà quelques siècles. Or, ce fantôme, qui a toujours fait peur à toutes les personnes ayant habité ce château, n’arrive pas à effrayer cette famille américaine qui affiche une attitude résolument moderne et pragmatique. Le fantôme épuise ainsi tout son arsenal de techniques. Par exemple, quand il accapare la peinture de Virginia, la fille de M. Otis, pour faire peur – sans succès – aux membres de la famille Otis en leur faisant croire qu’il s’agit du sang de sa femme Eleanore. Finalement, il abandonne tout espoir de les effrayer quand soudain Virginia parle au fantôme et devient son amie. Grâce à elle, le fantôme part en paix, laissant derrière lui une boîte de beaux bijoux pour son amie.

Le Fantôme de Canterville, film de Jules Dassin et Norman Z. Le fantôme des Canterville, bande dessinée de Arranz Juan aux éditions G. Agathe Brun, L’émergence de l’individualisme et le questionnement de la vérité dans la littérature victorienne, 1830-1900 : crise du moi, crise de la vérité, 3 février 2014, 432 p. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 20 décembre 2018 à 13:47. Jump to navigation Jump to search This article is about the novel. This article needs additional citations for verification. It was first published as a serialization in Le Gaulois from 23 September 1909, to 8 January 1910.

It was published in volume form in late March 1910 by Pierre Lafitte. Leroux first decided he would become a lawyer, but after he spent his inheritance gambling he became a reporter for L’Echo de Paris. At the paper he was asked to write about and critique dramas, as well as being a courtroom reporter. With his job, he was able to travel frequently, but he returned to Paris where he became a writer. The setting of The Phantom of the Opera came from an actual Paris opera house that Leroux had heard the rumors about from the time the opera house was finished. The details about the Palais Garnier, and rumors surrounding it, are closely linked in Leroux’s writing. The underground water tank that he wrote about is accurate to this opera house, and it is still used for training firefighters.

This entry was posted in Romans policiers et polars. Bookmark the permalink.