LE GARÇON DE VENUS: édition du 60e anniversaire PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’LE GARÇON DE VENUS: édition du 60e anniversaire PDF. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne.


Première traduction en français ! Une révision amoureuse de ce que le magazine Fantasy and Science Fiction nomma le meilleur livre de science-fiction jeunesse en 1955. Illustrations inédites et originales de Richard Floethe. Cette révision a été autorisée par les familles de l’auteur et de l’illustrateur.

Johnny Watson fut le premier enfant de pionnier né dans la colonie de New Plymouth sur la planète Vénus et pendant longtemps il y fut le seul enfant, avec personne d’autre que son ours domestique, Baba, pour lui tenir compagnie. C’est peut-être pourquoi Johnny et Baba apprirent à comprendre la langue de l’autre et devinrent presque comme des frères.

Bien sûr, Baba n’était pas un ours ordinaire. Ses griffes et ses dents en pierres précieuses valaient une fortune sur Terre. C’est pourquoi Johnny devait constamment prendre garde à le protéger des hors-la-loi et des chasseurs. Et Baba protégeait souvent Johnny aussi. La vie sur Vénus n’était pas seulement magnifique, mais aussi si dangereuse que tous les hommes, femmes et enfants devaient porter une armure quand ils sortaient de leurs maisons. Ils pouvaient être attaqués un jour par un rhinosaure géant de dix mètres, un autre par des oiseaux-flèches aux becs meurtriers.

Mais Baba avait une manière mystérieuse d’apaiser ces créatures hostiles et Johnny était en sécurité tant que son ours était avec lui. Et, à la fin, ce pouvoir mystérieux fut la clef pour permettre aux hommes et aux animaux de vivre en paix sur la verte planète de Vénus.

En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive.

En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette.

En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement. De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs commencent à publier leurs auteurs de cette manière. C’est la  transposition à l’identique d’un livre papier en version numérique .

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.