Le grand livre du home studio – Tout pour enregistrer et mixer de la musique chez soi PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus le grand livre du home studio – Tout pour enregistrer et mixer de la musique chez soi PDF, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Quel que soit le type de sons ou le genre de musique que l’on souhaite enregistrer, un home studio doit répondre à des critères essentiels comme l’acoustique, l’ergonomie, l’évolutivité ou encore le confort. Le choix des équipements, leur installation et leur exploitation ne s’improvisent pas et nécessitent connaissances techniques et savoir-faire.
En déclinant trois configurations types de home studio – débutant, amateur, confirmé/semi-pro –, ce guide pratique vous présente toutes les étapes nécessaires à la mise en place d’un home studio (choisir son matériel et ses logiciels, les installer et les paramétrer…) et à son exploitation (prise de son, effets sonores, mixage et mastering…), jusqu’à la mise en ligne de vos créations.
Abondamment illustré, riche d’une multitude de conseils et d’astuces pour se faciliter la vie, tirer le meilleur des équipements audio et éviter les pièges de l’enregistrement chez soi, il trouvera naturellement sa place sur les étagères d’une nouvelle génération de musiciens, de l’amateur au professionnel, et d’ingénieurs du son souhaitant s’affranchir des difficultés techniques pour laisser place au plaisir de la création et de la production.

Supertramp est un groupe rock progressif britannique formé à Londres en 1969 par Roger Hodgson et Rick Davies. Le groupe aurait vendu plus de 60 millions de disques dans le monde, notamment grâce à l’album Breakfast in America sorti en 1979 et vendu à plus de 20 millions d’exemplaires. Supertramp est créé en 1969 à la suite de l’audition de Roger Hodgson par Rick Davies. Ces deux musiciens composeront ensuite la majeure partie des chansons du groupe, dont ils seront en quelque sorte les leaders. Rick Davies est né en 1944 dans une famille d’ouvriers. Il découvre la batterie à 12 ans, et découvre dans le même temps Gene Krupa et son morceau Drummin’ Man, qui exerce sur lui une forte influence. Roger Hodgson, lui, est né en 1950 dans une famille aisée.

Il commence à jouer de la guitare à 12 ans, âge auquel il est envoyé dans un pensionnat pour garçons par sa mère. En 1969, Rick Davies se produit au P. Club de Munich avec son groupe The Joint. Mais Sam décide après quelques mois d’arrêter d’aider financièrement The Joint. Cependant, Sam, impressionné par le talent de Rick Davies, lui propose un soutien financier s’il crée un nouveau groupe. Roger Hodgson, poussé par sa mère, se présente à l’audition avec une guitare acoustique et joue Dear Mister Fantasy de Traffic.

Rick Davies, fasciné par la voix d’Hodgson le choisit. Sam finance donc le groupe mais celui-ci est loin de vivre dans l’opulence. De ce fait, Sam Miesagæs paie le matériel et avance de temps à autre un peu d’argent lorsque cela s’avère indispensable. Le ,groupe retourne donc se produire au P.

Club de Munich, à un rythme de cinq à sept concerts par semaine. De retour au Royaume-Uni, Supertramp émet le souhait de sortir un album. Sam va alors utiliser son carnet d’adresses et en parler à Bill Wills, manager de Peter Sellers. Supertramp répète aux Morgan Sound Studios de Londres et décide, comme Spooky Tooth et Traffic, de travailler uniquement la nuit entre minuit et six heures du matin environ, et de s’autoproduire. Son premier album, Supertramp, sort en août 1970. Les morceaux ont globalement été écrits par Hodgson, Davies et Palmer, les deux premiers écrivant la musique, et Palmer les paroles.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.