Le juge Goth PDF

Radagast le Brun est un personnage de l’œuvre de J. Le Hobbit, Le Seigneur des anneaux et Contes et légendes inachevés. Tout comme Gandalf et Saruman, Radagast appartient à l’ordre des Mages, des émissaires des Valar envoyés en Terre du Milieu pour aider à le juge Goth PDF lutte contre Sauron.


«Ces mots que je prononce devant vous sont les premiers et les derniers d’une carrière que je veux parfaitement plane, parfaitement, parfaitement lisse, régulière, équilatérale, sans bavure. Et muette. Quand j’aurai terminé ce préambule, j’entrerai dans la voix du silence. Je laisserai le silence pénétrer en moi comme l’eau de pluie dans la terre. On ne verra plus alors miroiter que l’infini chatoiement du droit.»
Qui est le juge Goth ? Le maître de cérémonie d’une justice transcendante ? Un ascète qui s’impose le silence et l’immobilité d’une statue de pierre ? Un solitaire qui attend la mort et, avant elle, l’excom­munication ? Un timide qui soudain actionne le levier de la machine à mots et se met à délirer en pleine audience ? Un magistrat excentrique qui dévoile la comédie judiciaire et l’hypocrisie sociale ? Le juge Goth est sans doute tout cela. Il est aussi Buster Keaton avec un maillet, l’arpenteur K avec un sablier, Chariot avec un thermomètre dans son fond de culotte. Un clown tragique, irrésistiblement drôle, terriblement banal, effroyablement lucide. Le livre de Foulek Ringelheim est une fable pour notre temps de dérive judiciaire, de langue de bois et de retour au moralisme. Il se lit comme le polar de nos défaites intérieures et comme une invitation à vivre avec impertinence, ironiquement, ludiquement, librement, côté jardin plutôt que côté Cour.

JACQUES SOJCHER

Foulek Ringelheim est l’auteur du très remarqué La seconde vie d’Abram Potz (Prix des Lycéens) réédité en 2005 au Grand Miroir. Magistrat honoraire et membre du Conseil supérieur de la Justice, Foulek Ringelheim est un conférencier persuasif et un essayiste de talent.

«C’est fantasque, drôle, baigné de surréalisme. C’est tragique, lucide, humain. Cela dépasse en qualité la production de jeunes auteurs célèbres, adulés pour leur distance et leur humour.»

JEAN-PIERRE STROOBANTS, LE SOIR

Aiwendil est, à l’origine, un Maia, c’est-à-dire une divinité mineure au service des Valar. Il lui sert également de messager : au Mitan de l’an 3018, lui qui n’aime pourtant guère voyager se rend jusqu’à Brie pour informer Gandalf de l’avancée des Nazgûl et lui demander de se rendre auprès de Saruman en Isengard. Elfes et des Hommes, bien que toute résistance à Sauron dût forcément passer par leur coopération. Statue de Radegast sur le Radhošť, dans les Beskides. Après la rédaction du Seigneur des anneaux, Tolkien ne s’intéresse plus guère à Radagast que comme membre de l’Ordre des Mages, et comme contraste avec Gandalf et Saruman. De ce fait, peu de critiques se sont penchés sur lui. Le nom de Radagast est improprement attribué à un aigle dans le premier projet d’adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux, qui remonte à 1958.

Elves or Men although obviously resistance to Sauron had to be sought chiefly in their cooperation. Contes et légendes inachevés,  Les Istari . Le Hobbit, chapitre VII  Une étrange demeure . Le Seigneur des anneaux, Livre II, chapitre 2  Le conseil d’Elrond .

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.