Le manuel des jardins agroécologiques : Soigner la terre mieux nourrir les hommes PDF

Les containers de café du Chiapas, en provenance des commauntés indigènes zapatistes sont récemment arrivés au port du Le manuel des jardins agroécologiques : Soigner la terre mieux nourrir les hommes PDF. Après un premier arrivage de la coopérative Yachil Xojobal Chulchanl début juin, c’est maintenant le deuxième container de café, en provenance de la coopérative Ssit Lequil Lum qui vient d’arriver au port. Terra Libra achète chaque année environ 6 tonnes de grains verts auprès de ces 2 coopératives du mouvement zapatiste au Mexique, et ceci en co-importation avec l’association Echanges Solidaires. Le café zapatiste Yachil, produit selon des techniques de permaculture et d’agro-écologie, respecte le cahier des charges biologique au Mexique mais n’est pas dédouané comme tel à son arrivée en France.


L’agroécologie pourrait bien être la seule réponse pertinente et
rationnelle à la problématique de l’alimentation. Mais en quoi
consiste-t-elle ? Elle représente bien plus qu’un ensemble de
techniques agricoles respectueuses de la biodiversité,
économes et efficaces même dans les conditions les plus
difficiles, qu’il s’agisse de la région méditerranéenne ou du
Sahel. Sous-tendue par une pensée humaniste, faite de respect,
d’équité et de solidarité, l’agroécologie conduit à l’autonomie,
privilégie l’économie de proximité et n’oublie pas pour autant
de laisser une place à la beauté, à la poésie. Fondée par Pierre
Rabhi, l’association Terre & Humanisme – Pratiques
écologiques et Solidarité internationale joue depuis une
vingtaine d’années un rôle important dans la transmission de
l’agroécologie, en France comme à l’étranger. Dans cet
ouvrage, s’appuyant sur leurs expériences de formateurs et sur
leurs pratiques dans les jardins du Mas de Beaulieu, en
Ardèche, ses animateurs présentent pas à pas l’approche
agroécologique du potager et les savoir-faire nécessaires à sa
conduite. Ils partagent leurs expériences agroécologiques
ardéchoises et africaines, et témoignent de la transformation
profonde qu’opèrent les retrouvailles avec la terre. Richement
illustré d’images et de dessins explicatifs, ce livre comprend
aussi une quinzaine de fiches techniques et de nombreuses
informations pratiques. Qu’ils soient jardiniers amateurs,
paysans, agroécologistes ou non, les lecteurs y trouveront de
quoi renouveler leurs pratiques et leurs réflexions, ainsi qu’une
belle opportunité de changer de vision, et donc de société.

Stocké au Havre, il est ensuite torréfié par lots tout au long de l’année, pour plus de fraîcheur, par Maison Lemetais, notre artisan torréfacteur : Et d’après lui, la récolte 2013 est au moins aussi bonne que celle de l’année précédente. C’est donc toujours un excellent café que nous allons pouvoir vous proposer tout au long de l’année ! Alors aidez nous à faire vivre cette filière, à faire connaitre ce café engagé et soutenir les paysans zapatistes du Chiapas. Ces préoccupations sont présentes à l’esprit de bon nombre de gens que nous avons déjà croisé sur le chemin du Terra Lib’ Tour. Mais si l’on prenait un peu le temps de questionner la graine ?

Que l’on achète des graines ou des plants pour notre potager, ou que l’on achète nos légumes dans notre Amap, au marché ou au magasin biologique, d’où vient cette graine qui est à la base de tout ? Nous sommes nombreux à connaître Kokopelli, renommée pour son travail de conservation des variétés anciennes depuis longtemps. Eric Marchand, créateur et gérant de la SCOP. Avec Eric, nous nous connaissons peu, mais avons déjà partagé plusieurs rencontres au sein de notre organisation Minga, rassemblant des « producteurs d’intérêt général » de tous métiers. On entend beaucoup parler des variétés anciennes de légumes, et des semences paysannes.

Je lui ai donc demandé quels en étaient les enjeux. Pour Eric, le constat est alarmant. La semence reste le sujet oublié de l’alimentation alors qu’elle en est le fondement ! Manger biologique et local est une très belle avancée, mais cela n’a aucun sens si nos légumes sont issus de graines hybrides F1.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.