Le monde byzantin : économie et société – Du milieu du VIIIe siècle à 1204 PDF

C’est la plus grande et la plus haute île de l’archipel. Naxos doit une partie de sa célébrité à la mythologie : selon la légende, Thésée y abandonna Ariane, qui fut recueillie par Dionysos, divinité tutélaire de l’île. Naxos se serait d’abord appelé Dionysie, soit parce le monde byzantin : économie et société – Du milieu du VIIIe siècle à 1204 PDF Dionysos y reçut l’hospitalité, soit parce qu’elle est plus fertile en vignes que les autres îles.


Les civilisations se forgent dans les crises et Byzance au VIIe siècle vit la grande crise de son histoire. L’empire, romain et chrétien, échappe alors de peu à la disparition complète. Grâce à ses atouts, son armée, son Etat et une idéologie solide, l’empire connaît un rétablissement économique et social inespéré. Etat le plus faible de la Méditerranée en 800, il redevient le plus puissant et le plus prometteur au XIe siècle jusqu’à l’arrivée de nouveaux conquérants, orientaux en 1071, occidentaux en 1204.

L’île est riche : marbre et émeri sont exportés tandis que son agriculture produit la célèbre pomme de terre de Naxos, mais aussi des fromages, du miel et le Kitro, une liqueur de cédrat. Les points principaux du relief naxiote. L’île mesure 428 km2, ce qui en fait la plus grande des Cyclades. Du nord au sud, elle s’étend sur 28,3 km et, d’ouest en est, sur 21,2 km. Ses côtes sont longues de 148 km. Naxos fait partie d’un ensemble plus vaste,  attico-cycladique , englobant l’Attique, le sud de l’Eubée et les Cyclades. 40 à 45 millions d’années, à l’Éocène moyen à une profondeur de 40 à 45 km.

Naxos est donc principalement formée de roches métamorphiques : granites pour un tiers et marbres et schistes pour deux tiers. Puis, en allant vers l’est, on rencontre une zone de collines, d’Engarés à Sangrí, en passant par Melanés et Potamia. Le centre de l’île est constitué par la dorsale montagneuse abritant le plateau de Traghéa autour de Chalkí. La montagne tombe assez rapidement dans la mer dans la partie est de l’île. Relevé météorologique de Naxos Mois jan. L’île connaît en moyenne 258 jours ensoleillés, 76 jours de pluie et 0,2 jour de gel dans l’année. C pour les températures et de 375 mm pour les précipitations.

Naxos, comme les autres Cyclades, est marquée par la présence du vent : les trois quarts des jours de l’année ont un vent compris entre 2 et 6 Beaufort. L’altitude de l’île crée le phénomène de côte-sous-le-vent et donc de côte-au-vent : il y a plus de vent et il pleut plus à l’est et au nord-est de l’île. Flore naxiote au pied du mont Fanári. L’île fut longtemps couverte de forêts, au moins jusqu’au Moyen Âge. Aujourd’hui, Naxos est complètement déboisée et recouverte du maquis méditerranéen typique avec des genêts, des yeuses et des pistachiers térébinthes. Crocus laevigatus et tournefortii, une quinzaine d’espèces d’orchidées et des coquelicots.

Tant que l’île était couverte de forêts, elle disposait d’une abondante faune sauvage. Les voyageurs, à l’époque du duché de Naxos, évoquaient encore les cerfs, les chacals et les innombrables perdrix. Aujourd’hui, la faune sauvage est menacée d’extinction. Le massif oriental de l’île, le mont Zas, le Mavrovouni et le sud inhabité de Naxos sont classés zone d’importance communautaire du projet Natura 2000 de l’Union européenne. La population totale de Naxos est, en 2001, de 18 188 habitants théoriques, mais 17 357 résidents permanents. Naxos possède 8 500 résidences, dont 4 115 résidences individuelles. Seules 3 665 de ces 8 500 résidences sont occupées toute l’année.

Les autres sont des résidences secondaires ou touristiques et ne sont occupées qu’occasionnellement. Il y a aussi près de 800 logements vides. Diverses légendes sont proposées quant à l’origine de ce héros éponyme. Il serait carien, fils de Polémon, et serait arrivé, deux générations avant Thésée, à la tête d’une colonie de ses compatriotes. De nombreuses légendes ont pour décor Naxos.

Pancratis était la demi-sœur des Aloades, Otos et Éphialtes qui étaient fils de Poséidon. Alors qu’elle célébrait le culte de Dionysos sur le mont Drios en Achaïe, elle fut enlevée, avec sa mère Iphimédie, par les Thraces de Naxos. Elle revint au roi de l’île Agassaménos. Les deux frères avaient par ailleurs fini par lasser les dieux qui décidèrent de les punir. Dionysos sur un navire, entouré de dauphins. Les disputes entre dieux pour obtenir le privilège de devenir la divinité tutélaire des cités sont nombreuses. La plus célèbre est celle opposant Poséidon et Athéna pour Athènes.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.