Le Musée d’Orsay, Paris, Volume 33 (DVD inclus) PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le Musée d’Orsay, Paris, Volume 33 (DVD inclus) PDF projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère.


« Le Président Valéry Giscard d’Estaing ayant décidé d’installer à la place de la gare désaffectée un musée consacré aux arts du XlXème siècle, on pouvait s’attendre à un panthéon de l’impressionnisme français. Mais le tout nouveau musée d’Orsay est très vite devenu le « Palais des Beaux-arts » académiques. En effet, à côté des grands noms de l’impressionnisme, le public a pu redécouvrir ces maîtres pompiers qui semblaient ne jamais devoir sortir du purgatoire artistique où ils avaient été relégués. Ce fut le cas d’Edouard Detaille, peintre officiel de la IIIème République, considéré à son époque comme le « plus grand peintre vivant » et tombé dans un oubli profond après sa mort. La gare d’Orsay qu’il admirait tant est un peu sa revanche posthume, comme elle est d’une certaine façon la revanche de la Vénus de Cabanel sur l’Olympia de Manet.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.