Le Voyage initiatique PDF

Hayao Miyazaki et produit par le studio Ghibli, sorti en 2001. Le film raconte l’histoire de Chihiro, une fillette de dix ans qui, alors qu’elle se rend en famille vers sa nouvelle maison, entre dans le monde des esprits. Après la transformation de ses parents en porcs par la sorcière Yubaba, Chihiro prend un emploi dans l’établissement de bains de Le Voyage initiatique PDF pour retrouver ses parents et le monde humain.


Porteur de rencontres et de découvertes, tout voyage est initiatique. Il révèle des dimensions nouvelles, insoupçonnées, parfois inespérées. Qu’elles se lisent dans les méandres de la géographie ou sur le visage de l’autre, c’est en nous-mêmes qu’elles produisent leurs effets : l’horizon devient plus vaste. Le voyage est le mouvement même de la vie.
Dans cet ouvrage, écrivains, philosophes, psychanalystes s’interrogent : en voyageant, que cherchons-nous à découvrir ? Sur ces routes, quel mystère nous est révélé ? De l’Odyssée d Ulysse à la marche du Bouddha en passant par le voyage du Prophète de l’islam, de Hamlet à Hallâj en allant jusqu’à Isabelle Eberhardt, ce sont autant de périples mythiques ou personnels, d’itinéraires profanes ou sacrés qui s’offrent dans ces pages sous un jour nouveau. Celui de l’ailleurs, et de ses promesses.

Miyazaki écrit le scénario en s’inspirant de la fille de son producteur associé Seiji Okuda qui vient lui rendre visite chaque été. 23 millions de spectateurs au Japon et 274 millions de dollars de recettes dans le monde. Il remporte plusieurs récompenses, dont l’Oscar du meilleur film d’animation et l’Ours d’or du meilleur film de 2002. En cherchant à rejoindre leur nouvelle maison, ils se perdent au bout d’une route tortueuse et arrivent devant un tunnel. Le traversant, malgré la réticence de Chihiro effrayée, ils arrivent dans ce qu’ils pensent être un parc à thèmes abandonné.

Alors que la nuit tombe rapidement, Chihiro se précipite pour retrouver ses parents, mais découvre avec horreur que ceux-ci se sont transformés en cochons. De plus en plus affolée, la fillette s’enfuit dans les rues où des dizaines d’ombres prennent vie, mais une grande étendue d’eau bloque maintenant le chemin du retour. Après avoir descendu plusieurs escaliers vertigineux, Chihiro se retrouve dans la salle des chaudières où travaille Kamaji, un vieil homme à six bras extensibles, accompagné de noiraudes qui transportent le charbon. Haku, qui s’avère être son apprenti, et lui demande de la superviser. Ce dernier, qui apparaît maintenant froid et autoritaire, la confie comme assistante à Lin, la jeune femme qui l’a accompagnée voir la sorcière.

Sans-Visage qui semble s’intéresser à elle. Alors que la première journée de travail commence, Sen et Lin reçoivent l’ordre de s’occuper du grand bain, très encrassé car réservé aux invités les plus sales. Au cours de son ouvrage, voyant le Sans-Visage dehors sous la pluie, la fillette le laisse entrer. Sans-Visage, capable de faire apparaître des pépites dorées, le piège et l’avale. Utilisant la voix de la grenouille, l’esprit demande ensuite de la nourriture, faisant apparaître de plus en plus de pépites. Pendant ce temps, Sen rêve que la boulette amère permettrait de rendre forme humaine à ses parents, mais qu’elle ne peut plus identifier ceux-ci parmi tous les autres cochons.

Sen parvient à trouver une échelle qui mène aux étages supérieurs, et arrive dans la chambre de Bô, d’où elle entend la sorcière demander à ses minions, trois têtes bondissantes nommées Kashira, de se débarrasser de Haku dont elle n’a plus besoin, avant de repartir. Yubaba a découvert que Sen avait laissé entrer le Sans-Visage, qui souhaite la voir. La sorcière ne peut contrôler le monstre, et demande à la fillette, toujours accompagnée de Bô et du Yu-bird transformés qu’elle ne reconnaît pas, de s’en occuper. Après un long voyage, et alors qu’il fait déjà nuit, Sen arrive à destination avec ses compagnons chez Zeniba qui les accueille. Sans-Visage, de Bô et du Yu-bird. Logo original du film écrit en japonais. Article connexe : Personnages du Voyage de Chihiro.

Un couloir de bois en enfilade, portes coulissantes en bois et papier sur la droite, fenêtres sur la gauche. Vue intérieure d’un des bâtiments du musée d’architecture en plein air d’Edo-Tokyo. Hayao Miyazaki passe toutes ses vacances d’été dans un chalet de montagne avec sa famille et cinq petites filles d’amis de la famille. L’idée du Voyage de Chihiro lui vient en voulant faire un film pour ces fillettes. Il propose deux projets dans cette veine qui sont rejetés : une adaptation directe du livre et un film à propos d’une adolescente contemporaine.

Un troisième projet, qui finit par devenir Le Voyage de Chihiro, obtient plus de succès. Pour une partie des bâtiments du monde des esprits, Miyazaki se base sur les édifices du musée d’architecture en plein air d’Edo-Tokyo à Koganei. Il visite souvent ce musée pour y trouver l’inspiration lorsqu’il travaille sur le film. Visage de Hayao Miyazaki en costume noir et cravate bleue avec rayures.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.