Les assyriens PDF

L’assyrien est une langue sémitique, formant un rameau linguistique de l’akkadien, parlée et écrite en Assyrie antique et connue par un important corpus d’inscriptions monumentales et de tablettes cunéiformes. On distingue trois états successifs du dialecte assyrien : paléo-assyrien, médio-assyrien et néo-assyrien. Comme pour le babylonien, cette période voit disparaître la mimation. Le wa- initial verbal devient un simple u-, tandis que le -w- se trouvant à l’intérieur les assyriens PDF’un mot devient souvent un -b-.


Le suffixe -u attaché au verbe final d’une proposition subordonnée devient un -ni. Le néo-assyrien est la langue de l’Assyrie, qui domine le Proche-Orient de 911 à 612 av. Les premiers textes traduits furent les inscriptions du palais de Sargon II, roi néo-assyrien. Les cunéiformes néo-assyriens présentent une apparence simplifiée par rapport à leurs correspondants babyloniens. La langue néo-assyrienne fut peu à peu supplantée par une autre langue sémitique, non akkadienne, l’araméen.

Nota: la langue parlée par les Assyriens contemporains, est une branche moderne de l’araméen, le néo-araméen oriental. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 29 novembre 2018 à 10:09. Dans les recensements en Australie, au Canada, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande, la catégorie utilisée est Assyriens, comme en Arménie et en Géorgie.

Articles connexes : Massacre des Assyriens, Génocide arménien, Pontiques, Micrasiates et Karamanlides. Les populations chrétiennes assyro-chaldéennes, étaient réparties en deux groupes principaux : les Achirets et les Rayats. Achirets ou tribus autonomes étaient au nombre de sept, principalement dans le massif montagneux du Hakkiari. Des familles assyriennes, en provenance notamment du village de Herbolé dans la région de Silopi au sud du Bothan, s’installèrent en Irak.

Irak mais à la fin du mandat, en 1932, le Royaume-Uni abandonna ses alliés. Depuis la chute de Saddam Hussein, l’Irak est le seul pays de la région où des partis  chaldo-assyriens  ou  syriaques  sont actifs et se présentent aux élections. Cependant, même sous le régime baassiste, du moins lors de sa période plus ouverte envers les minorités, la langue néo-araméenne fut enseignée et le développement culturel de cette minorité encouragé. Depuis août 2004, dans la plupart des grandes villes d’Irak, notamment Bagdad, Mossoul et Kirkouk, une multitude de gangs et de milices prospèrent, profitant du chaos général et de l’impuissance du gouvernement central, pour s’en prendre à la minorité chrétienne. La multiplication des exactions pousse les chrétiens à l’exode. Alors que les Kurdes ont leur autonomie depuis la deuxième guerre du Golfe, les Assyriens et leurs partis politiques en Irak et dans la diaspora réclament une zone d’autonomie, rattachée au pouvoir central de Bagdad, dans la plaine de Ninive pour des raisons sécuritaires, historiques et culturelles. Les Assyriens nestoriens furent spécifiquement massacrés et poussés à l’exil vers l’Iran, la Russie et l’Irak durant la Première Guerre mondiale.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.