Les Caprices de Marianne, suivi de « On ne badine pas avec l’amour » PDF

Cet article est une ébauche concernant une pièce de les Caprices de Marianne, suivi de « On ne badine pas avec l’amour » PDF. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il ne faut jurer de rien est une pièce de théâtre d’Alfred de Musset, écrite en 1836, mais créée seulement le 22 juin 1848 au Théâtre-Français. Les représentations seront ensuite suspendues jusqu’au 18 juillet 1848 en raison des émeutes parisiennes. Le genre de la pièce est le proverbe dramatique. Ce proverbe affirme qu’il ne faut jamais être trop sûr de soi puisque tout peut toujours changer. Valentin, âgé de 25 ans, se retrouve face à un dilemme : son oncle refuse de lui prêter, à nouveau, de l’argent, à moins qu’il ne se marie. Mais le mariage est la dernière chose que Valentin souhaite, car selon lui, se marier, c’est prendre le risque d’être trompé.

Il décide donc de démontrer cette vérité à son oncle en se rendant « incognito » chez sa promise, Cécile, avec le pari de la séduire en seulement huit jours. Van Buck, négociant, reproche à son neveu Valentin de vivre comme un prince alors qu’il n’a plus de fortune et, en conséquence, de devoir payer les créances de celui-ci. Il le menace de le déshériter, s’il ne change pas son comportement. Valentin se moque gentiment de son oncle car il sait que ce dernier est plein de bonté pour lui. Cécile commence son cours de danse où elle s’entraîne à danser la poule. La Baronne interrompt le cours de sa fille pour lui dire qu’un jeune homme va venir lui rendre visite. Cécile reprend sa leçon jusqu’à ce que Van Buck arrive pour annoncer à La Baronne que son neveu ne viendra pas.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.