Les fortifications du littoral la charente maritime PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant une commune de la Charente-Maritime. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la les fortifications du littoral la charente maritime PDF d’un article de commune.


La ville et le littoral vus du clocher de l’église. De tradition mytilicole et agricole, Marsilly s’est transformée progressivement en une commune résidentielle de la seconde couronne de l’aire urbaine de La Rochelle. Elle a cependant fait de gros efforts pour développer le tourisme, aménageant entre autres un musée local et un golf de 18 trous. Située au nord de La Rochelle, sur le pertuis Breton face à l’île de Ré, Marsilly est avant tout une commune littorale. Marsilly possède un intéressant trait de côte constitué à la fois de falaises et de terres basses qui s’égrènent sur environ cinq kilomètres.

Les falaises blanches et calcaires du jurassique surplombent l’océan d’une dizaine de mètres environ. Cette côte basse qui se prolonge au sud-ouest est de nouveau stoppée par une nouvelle côte à falaises à partir de la pointe de Dignolet, située cette fois dans la commune voisine de Nieul-sur-Mer. C’est dans cette partie du marais comblé qu’a été aménagé en bordure du littoral le grand terrain du golf de la Prée, dont le toponyme explique à lui seul l’origine première du marais qui était un pré salé pour l’élevage bovin. Outre le chef-lieu de commune, seul un gros village est présent dans la commune et quelque deux ou trois écarts répartis sur les hauteurs calcaires à l’est de la commune. Il forme aujourd’hui une unique agglomération avec Marsilly. L’agriculture est à l’origine de quelques écarts qui se sont constitués sur les parties élevées de la commune, correspondant au promontoire calcaire de l’Aunis. Il s’agit notamment des écarts de la Casse, en limite de la commune de Saint-Xandre au sud-est de Marsilly, et de la Richardière, près du golf de la Prée.

C’est une charte de 892 qui nomme Marcileum pour la première fois. Beaucoup plus tard, en 1185, dans les archives de l’abbaye de Fontevraud Maison-mère de l’ Ordre de Fontevraud, Marcileum est mentionné. L’abbaye a des terres et des maisons à Marsilly. On n’a pas retrouvé de traces gallo-romaines, mais on n’a pas vraiment cherché. Lorsqu’il prend possession des domaines qu’il doit administrer, Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis, fait dresser un inventaire des biens qu’il a dans chaque paroisse. Marsilly, ce sont des vignes, 19 parcelles cultivées par des particuliers et 16 par les ordres religieux, qui doivent leur redevance au collecteur d’impôts Alphonse. Ces vignes sont cultivées par les religieux.

Elles sont concédées à des gens du village qui paient une redevance à l’ordre religieux. En 1270, le prieur de la nouvelle aumônerie doit à la Maison de Ronceveaux pour les vignes qu’il doit cultiver : 12 sols à Pâques et 12 sols à la Saint Jean-Baptiste. Toutes les terres sont prises dans ce réseau des droits à payer par les uns les autres. L’Ouest émerge lentement de la brume des premiers siècles. Le seigneur d’Aunis est le seigneur de Châtelaillon qui est la ville importante de la région.

Celui-ci est le vassal du comte du Poitou, duc d’Aquitaine. Leurs relations orageuses entraînent l’anéantissement de Châtelaillon et l’essor de La Rochelle après un long siège. La région a été zone d’insécurité. Le danger venait de la mer. L’histoire nomme des Normands, les Saxons. Mais il y avait les pirates de toutes sortes, plus ou moins alliés aux anglais. Un vieux mur sur la route d’Esnandes, à la sortie de Nantilly, est percé de fentes d’où le guetteur pouvait surveiller la mer.

Plus tard le danger venait de la terre durant les guerres de religion. Le premier habitat gallo-romain, a disparu certainement du fait des pirates. Normands entre Marans et Le Plomb. Ce n’est pas une grande précision.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.