Les généraux américains (1943-1945) : Parcours d’exception PDF

L’opération Vésuve, invasion de la Corse. Cette opération qui est le premier acte de la Libération de la France, met ainsi fin à une année d’les généraux américains (1943-1945) : Parcours d’exception PDF de l’île par les forces de l’Axe. Article connexe : Campagnes d’Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée. Allemands et les Italiens à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord le 8.


Du 10 juillet 1943 (débarquement de Sicile) au 8 mai 1945 (reddition allemande), les forces terrestres américaines ont fourni l’essentiel des effectifs engagés sur le théâtre européen : 68 divisions (dont 20 blindées), réparties en 17 corps d’armée, 5 armées, 3 groupes d’armées, soit près de trois millions et demi d’hommes ! Cet ouvrage présente les biographies des 32 généraux ayant commandé ces groupes d’armées, armées et corps d’armée, sans oublier, bien entendu, le commandant en chef interallié Dwight D. Eisenhower. La plupart de ces généraux sont aujourd’hui tombés dans l’oubli, excepté le trio Eisenhower, Bradley et Patton qui a concentré à lui seul toute l’attention des historiens. Tous ont pourtant joué un rôle important dans les opérations terrestres conduites par les Alliés en Italie, en France, en Belgique puis en Allemagne, et contribué à la victoire finale sur les forces de l’Axe. Certains ont poursuivi brillamment leur carrière après la guerre, parfois sur les théâtres d’opération extérieurs (Corée). Ces parcours exceptionnels, retracés dans le détail, sont illustrés par 300 photos pour la plupart inédites provenant des archives américaines.

Les prémices de cette libération remontent au mois de décembre 1942. Alliés étaient fermement installés en Afrique du Nord. Le général Giraud choisit donc d’envoyer en Corse une première mission dirigée par le commandant de Saulle. Cette action de reconnaissance prit fin en avril 1943. Les Allemands occupaient principalement le Sud de l’île et tentaient de désarmer les unités italiennes.

La Corse relevait d’une importance stratégique, servant de bases aériennes et maritimes pour les opérations de l’Axe en Méditerranée, notamment pour évacuer leurs troupes d’Europe du Sud. Article détaillé : Ordre de bataille lors de la Libération de la Corse. 80 000 hommes des troupes d’occupation du général Giovanni Magli. Ces unités ont été mises directement sous les ordres du général Louchet, commandant la 4e DMM, par le commandement italien. Le Comité de libération occupe la préfecture d’Ajaccio et contraint le préfet de Vichy à signer le ralliement de la Corse au Comité français de la Libération nationale, le CFLN. Bastia, les Italiens ouvrent le feu contre des avions et des navires allemands. Pendant plus de dix jours, ces derniers mènent une lutte sans merci.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.