Les Hommes et les machines : La Conscience collective dans les sociétés technicisées PDF

Son nom complet de naissance est André, George, Léandre, Adolphe Leroi. Il se passionne pour les galeries du Muséum national d’histoire naturelle et lit Les Hommes fossiles de Marcellin Boule que sa marraine lui a offert. Musée de l’Homme où André travaille dès 1933, ainsi qu’au département d’les Hommes et les machines : La Conscience collective dans les sociétés technicisées PDF du British Museum.


Il épouse Arlette Royer en 1936. La mission est financée par le gouvernement japonais. La rentrée universitaire le voit chargé d’enseignement à l’Institut franco-japonais de Kyoto. Sa femme l’aide activement comme photographe et secrétaire, et l’accompagne dans tous ses déplacements.

De retour en France, il est nommé au Musée Guimet et au Musée Cernuschi de 1940 à 1944, date à laquelle il est nommé maître de conférences en ethnologie coloniale à l’université de Lyon sur une chaire créée par le ministère des colonies. Mais son séjour qui devait prendre fin le 25 juillet est prolongé en raison du repli de l’armée allemande. Il participe alors aux activités de la Résistance, ce qui lui vaut en 1945 la médaille de la résistance, la croix de guerre et la Légion d’Honneur. André va y écrire ses ouvrages principaux.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.