Les Juifs dans l’Histoire: De la naissance du judaïsme au monde contemporain PDF

Articles détaillés : Judéo-christianisme, Christianisme ancien et Origines du christianisme. On ne connaît l’histoire des chrétiens du premier siècle que par les Actes des Apôtres et certaines épîtres de Paul, textes produits par les premières communautés chrétiennes. L’historien fera donc de ces textes une analyse critique documentaire alors que le croyant adhère d’abord au message transmis par ces textes du Nouveau Testament. Dans l’Ancien Testament, le mot hébreu qahal auquel correspond  les Juifs dans l’Histoire: De la naissance du judaïsme au monde contemporain PDF  désigne le peuple de Dieu rassemblé dans le désert après l’Exode.


Tout commence ici avec la naissance du judaïsme après l’exil à Babylone, la formation du corpus biblique, ainsi que l’élaboration d’une Loi religieuse qui parvient à maturité avec le Talmud, alors même que les Juifs s’affranchissent des cadres historiques partagés avec les peuples voisins. Une histoire d’une longue durée singulière s’ouvre alors, dont ce livre retrace les principales étapes : l’Antiquité, le Moyen Age, la première modernité (XVIe-XVIIIe siècles), l’âge des nations (1789-1945), pour aboutir au monde actuel, bouleversé de façon irréversible par la Shoah et la fondation de l’Etat d’Israël. De la mise en place de réseaux pour racheter les captifs dans la Méditerranée médiévale à la participation d’un demi-million de soldats juifs de l’Armée rouge à la Grande Guerre patriotique (1941-1945), es Juifs sont présentés ici non comme des étrangers à une histoire qui ne cesserait de les emporter, mais comme les acteurs de leur devenir et de celui des sociétés dans lesquelles ils vivent. Ce livre aborde aussi la géographie changeante des centres de peuplement juif, les relations avec le pouvoir politique et la société globale, les pratiques culturelles et les représentations mentales. Certaines questions apparaissent récurrentes : les Juifs forment-ils un peuple ou une communauté religieuse ? Quel est leur degré d’intégration dans les sociétés où ils vivent en minorité ? Comment les spiritualités juives évoluent-elles dans l’histoire ? Quels rapports les Juifs en Diaspora entretiennent-ils avec la Palestine, dans les siècles passés et depuis le sionisme ? Dans cette synthèse collective sans équivalent, vingt-neuf auteurs contribuent à dessiner une image d’ensemble de l’histoire des Juifs, dont ils montrent les caractères originaux tout en l’inscrivant dans le cours et la dynamique de l’histoire générale de l’humanité. Dans le cadre d’une historiographie en constant renouvellement, les questionnements et les acquis les plus récents de la recherche sont mobilisés pour éclairer la place des Juifs dans le passé et le présent. La collaboration de spécialistes d’histoire juive et d’historiens spécialisés dans d’autres domaines permet de contextualiser l’évolution des sociétés juives, considérée ici comme l’une des facettes de l’évolution des sociétés dans lesquelles les Juifs vivent, et à montrer, aussi, comment les Juifs participent à une histoire qui en retour ne cesse pas de les façonner.

Les premiers  chrétiens  sont des Juifs qui ont reconnu en Jésus le Messie annoncé par les prophètes. Rapidement deux tendances apparaissent dans la communauté chrétienne. D’une part le  parti des hébreux  groupé autour de Jacques, un cousin du Christ, reste attaché aux observances juives. D’autre part, un  parti des hellénistes  également composé de juifs, mais qui parlent le grec fait preuve de plus de détachement vis-à-vis de la communauté juive. Ce n’est qu’au bout de vingt ans que l’Église s’échappe du milieu juif et cette nouvelle orientation tient beaucoup à l’influence de Paul de Tarse, un juif de la Diaspora, de culture grecque, dans la mouvance des pharisiens. Christ sur le chemin de Damas. Les Actes des apôtres décrivent en effet trois persécutions successives : la première a surtout touché les hellénistes.

Jacques, le frère de l’évangéliste Jean, et l’arrestation de Pierre. En 49, des débats parfois violents opposent Paul et Barnabé d’une part et des  personnages venus de Judée  à propos des rapports avec les païens. Les pagano-chrétiens sont également appelés  gentils . En 49, un  concile , rassemblé à Jérusalem tranche en faveur de Paul :  L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas vous imposer d’autres charges que celles-ci qui sont indispensables : vous abstenir des viandes immolées aux idoles, du sang, des chairs étouffées et des unions illégitimes. Paul effectue de nombreux voyages missionnaires à travers le bassin méditerranéen.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.