Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg PDF

Les odonates sont un ordre d’insectes à corps allongé, dotés de deux paires d’ailes membraneuses généralement transparentes, et dont les yeux composés et généralement volumineux leur permettent de chasser efficacement leurs proies. La science qui étudie les odonates est l’odonatologie, dont les spécialistes les Libellules de France, Belgique et Luxembourg PDF les odonatologues. Linné qui l’applique en 1758 à toutes les espèces d’Odonates.


Avec ce livre décrivant les libellules de France, Belgique et Luxembourg, c’est la Collection Parthénope des éditions Biotope qui s’enrichit d’une nouvelle « bible » très attendue. La première faune traitant des libellules publiée en langue française, illustrée par plus de 350 photographies ! Les libellules constituent un élément essentiel de compréhension des zones humides dont la préservation est devenue une urgence de société. Encore méconnues, elles sont présentes dans de nombreux milieux naturels.

Une première partie du livre regroupe des chapitres généraux : les libellules dans le règne animal et dans le monde ; leur biologie ; biogéographie et écologie (en particulier 29 cortèges originaux…) ; les odonates et l’homme. La seconde partie est consacrée à la reconnaissance des espèces au moyen d’un cahier d’identification. Cette partie concerne aussi bien les libellules adultes que les larves. De nombreux dessins et photographies aident le lecteur à retrouver l’animal qu’il observe.

La dernière partie regroupe les monographies. Dans chacune, l’ensemble des critères nécessaires à l’identification sur le terrain est présenté. Deux cartes de répartition, l’une européenne et l’autre couvrant uniquement l’aire géographique de l’ouvrage, sont systématiquement associées au texte. Cette dernière carte fournit un indice d’abondance des animaux par province ou par département selon le pays.

Comme les autres insectes, le corps des odonates est composé de trois parties : la tête, le thorax et l’abdomen, chacun étant formé de plusieurs segments. En arrière de la tête se trouve le thorax. Classiquement composé de trois segments comme chez tous les insectes, ici les deuxième et troisième segments à savoir le mésothorax et le métathorax sont fusionnés et donnent le synthorax. L’abdomen est constitué de dix segments. Il peut être de forme variable, plus ou moins cylindrique ou aplati, épaissi ou rétréci à certains segments, et présente très souvent des motifs colorés permettant d’identifier les espèces d’odonates.

Les odonates possèdent un appareil buccal de type broyeur primitif comportant de haut en bas : un labre, une paire de mandibules, une paire de maxilles portant les palpes maxillaires, et un labium. Ces pièces buccales sont adaptées à la prédation et donc au régime carnassier insectivore de ces insectes. Le vol des libellules est très peu spécialisé, ce qui leur permet des prouesses interdites aux autres insectes. La tête, très mobile, bouge indépendamment du thorax, ce qui leur permet notamment de la garder immobile en vol. On note la taille des yeux, typique des anisoptères bien que disjoints, ainsi que la position des ailes.

Chez les odonates, le mâle, après avoir agrippé la femelle par le cou avec les pinces, transfère ses spermatozoïdes situés dans le neuvième segment jusqu’à un organe copulatoire secondaire situé sur le deuxième segment abdominal. La femelle s’insémine elle-même en faisant le contact génital final avec l’organe secondaire du mâle. Après la présentation du lieu de ponte choisi par le mâle et le vol de parade, l’accouplement a lieu : au cours de la copulation plus ou moins brève, le mâle saisit la femelle par le cou, à l’aide de sa pince anale, et entraîne sa partenaire. Après l’accouplement, les femelles peuvent soit se reposer, soit pondre aussitôt. Les larves appelées naïades, vivent dans l’eau et ont un mode de respiration branchiale.

Elles grandissent en effectuant de 9 à 16 mues suivant les espèces. La durée de développement s’échelonne entre deux mois et cinq ans. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. En Europe, les odonates sont subdivisés deux sous-ordres. Les zygoptères ont généralement une petite taille, un corps fin, avec des ailes antérieures et postérieures identiques, une tête plus large que longue, des yeux largement séparés. L’eutrophisation des milieux, le remembrement agricole, l’utilisation excessive de pesticides sont les principaux facteurs de la raréfaction des populations d’insectes et autres petits invertébrés, leurs proies.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.