Les mathématiques de A à Z : 280 concepts fondamentaux, exemples, et contre-exemples PDF

Portrait de Emmy Noether, photo datant d’avant 1910. Son père est le mathématicien Max Noether. Emmy Noether les mathématiques de A à Z : 280 concepts fondamentaux, exemples, et contre-exemples PDF un des membres les plus influents du département de mathématiques de Göttingen jusqu’en 1933.


Public : DEUG MIAS ou SM, classes préparatoires, CAPES et agrégation .

Les travaux mathématiques d’Emmy Noether ont été divisés en trois  époques . Noether développe la théorie des idéaux dans les anneaux commutatifs pour en faire un outil puissant aux nombreuses applications. Carte postale ancienne colorisée montrant une large allée bordée d’arbres et un grand bâtiment sur la droite. Erlangen, sur une carte postale de 1916. Le père d’Emmy, Max Noether, est issu d’une famille de commerçants allemands.

Les recherches de Max Noether portent essentiellement sur la géométrie algébrique, suivant les traces d’Alfred Clebsch. Emmy Noether naît le 23 mars 1882. Elle est la première de quatre enfants. Son prénom est Amalie, comme sa mère et sa grand-mère paternelle, mais elle est très jeune appelée par son deuxième prénom. Elle est aimée par ses parents. Ses résultats scolaires ne sont pas remarquables, bien qu’elle soit connue pour être intelligente et aimable.

Emmy apprend à cuisiner et à faire le ménage — comme la plupart des petites filles de cette époque — et prend des leçons de piano. De ses trois frères, seul Fritz Noether, né en 1884, est connu pour ses travaux universitaires. Après des études à Munich, il se taille une réputation en mathématiques appliquées. Son frère aîné, Alfred, né en 1883, obtient un doctorat de chimie à Erlangen en 1909, mais décède neuf ans après. Paul Gordan dirigea la thèse de doctorat de Noether sur les invariants des formes biquadratiques. Emmy Noether montre rapidement des capacités en français et en anglais.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.