Les mots de la matière : Ecrits de la chorégraphe (1DVD) PDF

Léo Ferré en 1991, lors d’un concert de soutien à Radio libertaire. Selon Jacques Vassal,  on a souvent dit ou écrit que Rainier avait accordé les mots de la matière : Ecrits de la chorégraphe (1DVD) PDF nationalité monégasque à Ferré. Léo choisit la seconde, à la différence de sa sœur Lucienne, mariée à un Français.


e livre donne à lire et entendre les mots de l’artiste Odile Duboc. C’est la voix d’une chorégraphe, danseuse, pédagogue, soucieuse de transmettre les valeurs de sa danse, et d’en décrire les gestes fondateurs. Dans une écriture limpide et parfois poétique, elle décline ici ce qui fonde son esthétique et son langage chorégraphique. Les mots de la matière rassemble des textes écrits entre 1981 et 2010, pour certains inédits.

Odile Duboc (1941-2010) a marqué l’histoire de la danse contemporaine en France, transmettant inlassablement ses convictions artistiques auprès de nombreux danseurs amateurs ou professionnels. Avec Françoise Michel, collaboratrice dès le premier solo en 1981 intitulé Langages clandestins, elle a fondé en 1983 l’association Contre Jour. Odile Duboc a dirigé de 1990 à 2008 le centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort. Insurrection (1989), Projet de la matière (1993), trois boléros (1996) et Rien ne laisse présager de l’état de l’eau (2005) comptent parmi ses pièces les plus connues du public.

Accompagné d’un DVD (3 h 00) comprenant trois solos d’Odile Duboc : Langages clandestins (1981), Overdance (1989) et O.D.I.L (2006) ainsi que la Grande leçon de danse de la chorégraphe filmée en 2009 au Centre National de la danse.

Italie, au collège Saint-Charles de Bordighera tenu par les Frères des Écoles chrétiennes. Il y reste en pension pendant huit longues années. Il y approfondit sa connaissance du solfège et joue du piston dans l’harmonie. En cachette, il lit les auteurs considérés comme subversifs par les Frères : Voltaire, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Mallarmé. De retour à Monaco pour préparer son baccalauréat, il devient pigiste pour le journal Le Petit Niçois comme critique musical, ce qui lui permet d’approcher des chefs d’orchestre prestigieux comme Antal Doráti ou Dimitri Mitropoulos. Il passe et obtient son baccalauréat de philosophie au lycée de Monaco.

Son père refuse qu’il s’inscrive au Conservatoire de musique. François Mitterrand, son condisciple, est inscrit, lui, en section générale. Fort d’un diplôme de sciences politiques, que l’établissement lui donne  par décision spéciale parce que mobilisé , le 30 octobre 1939, alors qu’il lui manque deux oraux à passer, il revient à Monaco en 1939, avant d’être mobilisé cette même année. Ses premiers textes personnels datent sans doute de cette année-là. Montpellier où se produit Charles Trenet, il lui présente trois de ses chansons, mais ce dernier lui conseille de ne pas les chanter lui-même et de se contenter d’écrire pour les autres. Mêlés à un amoncellement de partitions et de manuscrits, ils sont pour la plupart totalement inutilisables et seules trois chansons ont pu être  récupérées . 1946, Léo Ferré s’installe à Paris.

Il obtient un engagement de trois mois au cabaret Le Bœuf sur le toit où il s’accompagne au piano. En avril 1947, Ferré accepte de faire une tournée en Martinique, qui se révèle désastreuse et le conforte dans son aversion du voyage. Faute d’argent, il met six mois avant de revenir. Il doit se résoudre à demander de l’aide à son beau-père.

Le Bateau espagnol  et  Le Flamenco de Paris  seront les premières manifestations. Cette période lui est psychologiquement et financièrement difficile. Yves Montand et Les Frères Jacques. Le 3 mars 1947, Léo Ferré signe son premier contrat avec un éditeur musical : Le Chant du Monde, maison d’édition affiliée au parti communiste. Ferré n’est pas encore certain de vouloir chanter lui-même.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.