Les six jours du Condor : Suivi de Condor.net PDF

C’est la les six jours du Condor : Suivi de Condor.net PDF espèce du genre Gymnogyps. Bien que robuste et ne comptant que peu de prédateurs, cette espèce a failli s’éteindre en 1985 lorsque seul 22 individus survivaient dans la nature uniquement en Californie.


A l’entrée d’un petit immeuble blanc de Washington d.c., une plaque anodine annonce:  » Société américaine de littérature historique « . Le bâtiment abrite en fait des bureaux de la CIA. Un matin, l’agent Ronald Malcolm, alias le condor, y découvre ses collègues baignant dans leur sang. il comprend qu’il n’a échappé au massacre que par miracle et que désormais sa vie ne vaut pas cher
La réédition de ce roman, immortalisé par le film de Sydney Pollack avec Robert Redford et Faye Dunaway, permettra de redécouvrir – ou de découvrir – le best-seller de James Grady, plus que jamais d’actualité.
Ce volume comprend également une nouvelle intitulée condor.net, dans laquelle l’auteur reprend le personnage du condor, emporté dans une tourmente tout à fait contemporaine.

Son espérance de vie est normalement de 50 ans. On le trouvait autrefois dans presque toute l’Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique à la Californie et à la Floride. L’aire de distribution actuelle est celle des zones de tentative de réintroduction : les montagnes de la Californie et le nord de l’Arizona, en particulier le parc national du Grand Canyon. Cet oiseau, qui peut faire de longs voyages pour se nourrir, remplissait une fonction écologique et sanitaire essentielle, proche de celle des vautours, en se nourrissant des charognes ou restes de charognes de bisons, cerfs, élans, etc. Bien que ses plumes aient été utilisées pour les parures, il ne semble pas avoir pâti de la chasse par les Amérindiens. Le Condor de Californie mange en effet les cadavres en commençant généralement par la plaie constituée par l’entrée de la balle quand l’animal a été tué ou blessé à la chasse. Il peut aussi ingérer la ou les balles qui sont restées dans le cadavre, ce qui explique que le saturnisme reste la première cause de mortalité des condors adultes, malgré les efforts plus importants et plus précoces pour réduire le plomb dans l’environnement en Amérique du Nord.

L’exposition au plomb de chasse y était donc jugée être un risque faible pour les condors. Californie, l’autre au nord de l’Arizona, chacun à partir de 150 individus, incluant 15 couples élevant un petit. L’élevage en captivité a débuté par le prélèvement dans la nature de l’œuf issu de la première ponte de condors sauvages. Dans le but de sauver le condor de Californie, la décision fut prise en 1985 de capturer tous les individus quand la population sauvage tomba à 9 condors. Le dernier condor volant en liberté fut capturé en 1987. Le premier poussin conçu en captivité éclot en 1988 au Wild Animal Park de San Diego.

Les cadavres de baleines et plus encore de cachalots sont très pollués par les métaux lourds, les pesticides et autres polluants bioaccumulés. Quatre des condors réintroduits en Arizona et l’un de ceux du sud de la Californie sont morts de saturnisme aigu en 2001. Et plusieurs autres oiseaux morts et non retrouvés en Californie du nord pourraient aussi être morts de saturnisme. Depuis 1997, les oiseaux réintroduits sont suivis par des analyses de sang. Les restes des cadavres de quarante autres des condors relâchés dans la nature ont été trouvés entre 1993 et 2002, victimes de collisions avec des lignes électriques ou mangés par des aigles ou des coyotes, ou après une mort dont les causes sont restées inconnues. Ces restes étant très dégradés, ils n’ont pas fait l’objet d’analyse de plomb, mais il est possible que le plomb soit — au moins pour certains cas — un facteur responsable de leur mort prématurée. Rappel : la plombémie ne traduit que la contamination récente.

Seule une analyse du plomb dans les os et le foie aurait permis d’évaluer l’exposition à une intoxication chronique, mais elle ne peut se faire sans affecter l’intégrité de l’oiseau ou l’exposer à des radiations. Le plomb est un métal très mou qui s’érode et se solubilise très vite au contact des sucs gastriques lorsqu’il ne s’agit pas de gros morceaux. Quand un condor présente les symptômes du saturnisme, il est radiographié. Neurotoxique, il affecte l’intelligence, la vigilance et le comportement des oiseaux, en diminuant leurs réflexes et leur habileté à bien voler. Petit condor de Californie nourri grâce à une marionnette en forme de tête de condor. Une nourriture  propre  et contrôlée est offerte aux condors. Pour ne pas accoutumer les condors à l’homme, ces cadavres sont apportés de nuit, emballés dans du plastique à proximité des gîtes.

Cependant, les adultes expérimentés partent instinctivement de plus en plus loin pour aller chercher eux-mêmes leur nourriture. Un projet est de faire des analyses isotopiques du plomb pour savoir par exemple si la grenaille ou les balles sont principalement responsables, ou s’il y aurait d’autres sources de plomb. Les données acquises grâce à ces condors confirment, si besoin était, que le plomb de chasse affecte de manière grave et majeure des espèces-clés telles que les charognards. Les cartouches et balles sans plomb sont un des moyens de diminuer le risque, mais les munitions accumulées dans l’environnement resteront longtemps une source d’intoxication des oiseaux et de leurs prédateurs, et, peut-on penser, des consommateurs de certains gibiers. AFP,  La survie du condor de Californie menacée par l’intoxication au plomb , Le Monde.

Environmental contaminants in tissues, foods, and feces of California condors. University of California Press, Los Angeles, pp. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 19 janvier 2019 à 15:06. Avant-propos Les pratiques présentées dans ce guide ouvrent la voie vers une vision différente de l’organisation. Le changement vers une organisation à la fois plus efficace et plus respectueuse des personnes est possible. Ce changement naît de la somme des apprentissages individuels.

L’amélioration continue, en définitive, est celle des compétences de chaque collaborateur. L’apprentissage devient indissociable du travail, et le qui doit faire quoi pour réussir devient qui doit apprendre à faire quoi pour réussir . Cette transformation radicale se construit jour après jour, personne par personne, en allant sur le terrain pour aider chaque collaborateur à réussir sa journée. Cela amène chacun à créer plus de valeur pour ses clients, son entreprise et la société, et trouver ainsi un sens à son travail. Le chemin vers cet idéal a été tracé par nos prédécesseurs pendant plusieurs décennies, et consigné sous la forme de principes et de pratiques qui ont pris le nom de lean .

Ce savoir-faire précieux nous a été transmis par Marie-Pia Ignace et Michael Ballé. Nous vous le transmettons à notre tour, en espérant qu’il vous apportera les mêmes moments de satisfaction, les incroyables déclics qui vous feront prendre de la hauteur. Inauguration du pont Depuis plusieurs années, l’esprit et les pratiques agiles vous ont permis d’améliorer votre satisfaction professionnelle et la performance de vos équipes. Mais voilà : il reste encore des sources de frustration. Les autres équipes résistent, les managers ne sponsorisent pas vos initiatives de changement, les clients se plaignent. Il doit bien exister des moyens d’améliorer les choses, mais comment les trouver ?

This entry was posted in Calendriers et Agendas. Bookmark the permalink.