Les Theatres Professionnels du Canada Francophone Deuxième Édition PDF

L’audiodescription est apparue aux États-Unis, au début des années 1970. Gregory Frazier lui a décrit brièvement les scènes et les actions dans les temps de silence séparant les dialogues. Les Theatres Professionnels du Canada Francophone Deuxième Édition PDF doyen décida alors de mettre sur pied un programme académique.


En 1988, le premier film en audiodescription présenté aux aveugles est Tucker de Francis Ford Coppola. Parallèlement, August Coppola et Gregory Frazier organisent la formation d’étudiants étrangers à l’audiodescription. Des directives sont à appliquer lors de la traduction. Les premières ont été écrites en anglais. Un DVD peut en effet contenir jusqu’à huit plages sonores, permettant l’accès à autant de  langues  différentes. Cette liste n’étant bien sûr pas exhaustive. Il y a lieu de faire la distinction entre les parties francophone et néerlandophone du pays.

L’ASBL ASA propose l’audiodescription d’évènements sportifs et notamment le football en français. L’ASBL Les Amis des aveugles s’est attelée à audiodécrire des films. Après le succès de l’expérience, l’ASBL prenait contact avec le studio professionnel One Two à Bruxelles et le comédien Philippe Drecq. Les films ainsi doublés étaient projetés au sein de l’association. Par la suite, une collaboration a vu le jour entre l’association et le cinéma d’art et essai Plazza Arts de Mons.

Deux festivals de cinéma ont également projeté des films audiodécrits. En raison de coûts trop élevés, les projections sont tombées en désuétude, faisant de l’audiodescription une pratique inexistante en Belgique jusqu’à 2007. 12 futurs traducteurs d’image les rudiments de l’audiodescription. La longueur du projet est principalement due au caractère bénévole de la démarche, contrairement à ce qui se fait en France ou au Royaume-Uni, où les audiodescripteurs officient de manière professionnelle. 280 spectateurs qui ont assisté à l’un des vingt spectacles accessibles, lors d’une des 50 représentations.

Les vingt spectacles qui constituent la deuxième saison, toujours en cours, ont déjà accueilli pas moins de 250 spectateurs. Cette saison a également été l’occasion pour trois recrues de se former à l’audiodescription et ainsi le rejoindre les rangs des audiodescripteurs. ASBL entièrement dédiée à l’audiodescription, a vu le jour le 23 novembre 2009. L’association a permis à l’audiodescription de s’affranchir et ainsi de renforcer sa présence dans les théâtres belges. Elle compte un total de 14 traducteurs d’image qui s’attellent à rendre des spectacles amateurs et professionnels accessibles. Cette structure, formée d’auteurs et d’artistes de divers horizons, a comme objectif la pratique, le développement, la sensibilisation et la professionnalisation de l’audiodescription spécifiquement dans le domaine audiovisuel.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.