Les Trois Messes basses, le poète mistral PDF

Vue du village par le sud-ouest. Le bourg est l’un des villages les plus visités du Parc naturel régional du Luberon. Il se situe aux confins du Parc et précisément dans les Monts de Vaucluse, qui font face au versant nord de la montagne les Trois Messes basses, le poète mistral PDF Luberon.


Seconde Guerre mondiale sous l’impulsion de personnalités artistiques, puis dans les années 1980 avec le développement de l’immobilier et des transports ferroviaires. Vue sur le village de Gordes. Gordes est située dans le centre du département de Vaucluse, sur le flanc sud des monts de Vaucluse, dominant du haut d’un piton rocheux la vallée du Calavon et faisant face à la montagne du Luberon. Le nord de la commune est formé par les monts de Vaucluse. C’est là que se situe le point culminant de la commune à 635 mètres d’altitude, à proximité de la  Pouraque  et des  Trois Termes . Le village de Gordes se trouve quant à lui à la limite entre ces deux reliefs, sur un promontoire calcaire des monts de Vaucluse, dominant la plaine du Calavon de 120 mètres en culminant à 370 mètres d’altitude. Les deux principaux cours d’eau superficiels de Gordes ont joué un rôle primordial dans la vie et l’implantation des sites.

Les cours d’eau souterrains de Gordes sont nombreux. Certains, comme dans le  vallon  au nord du village, avaient même été canalisés pour permettre à de plus grandes quantités d’eau d’arriver vers les lieux de vie. Avec une forte variation du relief, la géologie des sols de la commune se divise en plusieurs zones distinctes. Ainsi, il existe au nord, sur les monts de Vaucluse, des sols datant principalement du Jurassique supérieur composés de calcaires à faciès urgonien et de calcaires argileux. Gordes, la plaine et le Luberon. Gordes est située dans la zone d’influence du climat méditerranéen.

Le territoire du parc naturel régional du Luberon. Murs après avoir traversé le village. Gordes se situe à 38 kilomètres à l’est d’Avignon et de sa gare TGV, à 75 kilomètres de l’aéroport de Marseille Provence et à 87 kilomètres de Marseille. Bien qu’il existe des espaces héliports privés et hôteliers aux alentours et un aéroclub sur Cabrières-d’Avignon à proximité directe de la commune, Gordes n’en possède aucun. L’aéroport le plus proche proposant des vols réguliers vers l’étranger est celui d’Avignon, puis pour un aéroport international de grande taille, celui de Marseille Provence. Autour du bourg se trouvent de nombreux hameaux anciens.

Les Imberts est le plus gros des anciens hameaux de Gordes. Musée du verre et du vitrail. Les Gros et les Martins sont deux anciens hameaux protestants assez proches l’un de l’autre, entre les Imberts et la commune des Beaumettes. Son cœur est composé d’un îlot ancien entouré d’une corolle de maisons lui servant de protection. Au hameau des Martins, l’une des maisons a une meurtrière couvrant la rue principale menant au cœur du hameau afin de les protéger des éventuelles attaques des catholiques. Martins, entre Gordes et les Beaumettes, se trouvent les deux hameaux des Bouilladoires et des Bouillons, lesquels tiennent leur nom du fait qu’on y faisait autrefois bouillir les peaux.

Gordes avec en leur cœur des bâtiments dont les origines remontent quelquefois à plusieurs centaines d’années. L’hôtel Simiane, nouveau centre administratif et culturel de Gordes. Les zones naturelles sont principalement formées par les forêts méditerranéennes et garrigues couvrant les monts de Vaucluse. En 1968, on comptait 599 résidences principales pour 159 résidences secondaires. Les normes de construction sont très strictes sur l’ensemble de la commune. La pierre est omniprésente et toute nouvelle construction doit en respecter la mise en œuvre traditionnelle en plus d’enterrer les lignes électriques et téléphoniques.

Murs et murets sont, par tradition, toujours faits de pierres locales. Ils sont dits de  pierre sèche  lorsqu’ils sont sans mortier ou à  joints vifs  lorsqu’ils sont sans joints apparents. La commune s’écrit Gòrda en provençal selon la norme classique et Gordo selon la norme mistralienne. Des recherches archéologiques ont permis de retrouver des traces de la présence de l’Homme sur le rocher daté du néolithique. L’origine de Gordes est liée au peuple celte des Vordenses qui érigent un oppidum défensif pour Cavaillon au sommet du roc où se trouve actuellement le village. Le lieu est ensuite occupé par les Romains.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.