Lettre à la jeunesse – Lettre à la France PDF

Du sentiment amoureux au lien d’Alliance. Vivre heureux en couple, lettre à la jeunesse – Lettre à la France PDF’est possible ! Un suicidé peut-il aller au Ciel ?


Fin 1897. L’affaire Dreyfus déchire la France. S’opposent avec violence les défenseurs de la révision du procès et les ligues patriotes ou antisémites. C’est dans ce contexte que Zola écrit sa Lettre à la France –  » aux petits, aux humbles, à ceux qu’on empoisonne et qu’on fait délirer  » – et sa Lettre à la jeunesse- à l’occasion de l’agression d’un grand dreyfusard par les ligueurs étudiants. « Des jeunes gens antisémites, ça existe donc, cela? s’interroge Zola. Il y a donc des cerveaux neufs, des âmes neuves que cet imbécile poison a déjà déséquilibrés? Quelle tristesse, quelle inquiétude, pour le XXe siècle qui va s’ouvrir!  » Aujourd’hui, sachant combien cette inquiétude était justifiée, peut-on être si sûr que les mises en garde de Zola concernant les errements de la justice, les prétendues raisons d’Etat et les discours de haine –  » France, si tu ne te méfies, tu vas à la dictature  » – ne sont que des échos courageux d’un passé à tout jamais révolu? L’œuvre d’Emile Zola (1840-1902), l’un des plus grands auteurs naturalistes, est lue dans le monde entier. Témoin engagé de son temps, il mena un courageux combat pour la réhabilitation d’Alfred Dreyfus. Lettre à la jeunesse et Lettre à la France annoncent son retentissant pamphlet, J’accuse (1898).

Vers quelle éthique va notre société ? Quelle ethique pour notre société ? Pour rencontrer de nouveaux publics et leur faire découvrir leur potentiel d’écriture, je fais voyager mes ateliers d’écriture littéraire. Labo des Histoires Val-d’Oise, les ateliers feront écho à l’exposition photographique Sommes-nous ? Autour de la photographie Hub Side Down de Bertrand Meunier, nous allons raconter un rêve, ce quelque chose d’invisible à l’image et qui est pourtant décelable. L’écriture dialoguera avec l’image pour faire surgir les premiers pas d’un récit.

Ouvert aux enfants et aux adultes ! Samedi 27 février de 14 h à 16 h, Monde d’Aurore, salon de thé à Esbly. A travers des contraintes d’écriture ludiques, se libère l’imaginaire. Osez, expérimentez, libérez dans une ambiance cocon sucré ! Même si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ?

Dans le cadre des ateliers d’écriture créative La Rémanence des mots, j’organise et anime deux week-ends d’écriture. Sur le thème du bruissement de la ville, nous consacrerons le samedi à l’écriture et au travail de la mise en voix. Le dimanche, nous ferons un travail sur la voix et le corps dans l’espace scénique et préparerons un petit spectacle à partir d’un texte chroal issu du travail de la veille. Le week-end se conclura par une représentation au théâtre Gildas dans le 13e. Pendant deux jours, nous explorerons les écritures de l’intime dont les matières principales sont les éléments autobiographiques et la mémoire sensorielle.

Dans un climat d’intimité et de bienveillance nous jouerons les équilibristes entre la vérité et le mensonge fictionnel. Les places sont restreintes : 7 personnes maximum pourront participer à cet atelier d’écriture de deux jours. Tous les renseignements sont disponibles sur www. Il désignait, à l’origine, une petite lame employée dans l’imprimerie pour marquer la séparation entre les mots et assurer la lisibilité du texte. L’espace correspond donc au blanc qui en résulte.

On dit donc bien une espace ! Ecrire soi-même, faire écrire, recevoir une aide à l’écriture ? Je pars du principe que tout le monde a les ressources pour écrire. Chacun peut bégayer son style, le murmurer ou le scander. Il prend source dans le tréfonds de votre âme, votre histoire et vos références culturelles.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.