Lettres à Jean Marais PDF

Jean Becker est un réalisateur et scénariste français, né le 10 mai 1933 à Paris. Fils du cinéaste Jacques Becker, Jean Becker commence sa carrière en tant lettres à Jean Marais PDF stagiaire dans le film de son père, Touchez pas au grisbi en 1953, film qui contribue à relancer la carrière de Jean Gabin.


Jean Cocteau a écrit : « Mettre sa nuit en plein jour, le mystère en pleine lumière. L’impudeur est notre héroïsme à nous et l’oeuvre d’un homme doit être assez forte pour qu’on puisse lever le rideau sur ses coulisses. » Le courage n’est pas seulement une affaire physique. Le courage moral est à mon avis plus difficile, plus important, plus nécessaire. Ce qui a existé a existé. Ce qui a eu lieu a eu lieu. Je préfère que ces lettres soient publiées et connues de mon vivant. Après ma mort elles pourraient l être avec des commentaires qui ne seraient pas exacts. Ces lettres sont aussi l’histoire d’une époque, de 1938 à 1963, vingt-cinq ans, un quart de siècle, un tiers de la vie de Jean Cocteau. L’histoire d’une amitié que rien ne pouvait altérer, même pas le miroir. Le seul défaut que j’aie pu découvrir chez Jean Cocteau c’est qu’il me voyait paré de toutes les qualités que je n’avais pas.
Jean Marais

En 2005, il est président du jury au Festival du cinéma russe à Honfleur. Il a fait tourner Daniel Auteuil et Jean-Pierre Darroussin dans Dialogue avec mon jardinier, sorti en 2007. Puis en 2014, c’est la chronique hospitalière Bon Rétablissement ! Une constante dans ses films est de montrer une France non-parisienne, qu’elle soit des petites villes, rurale ou maritime. Jean Becker est le fils du réalisateur Jacques Becker dont il fut l’assistant-réalisateur.

Jean Becker lors du salon du livre de Paris en mars 2012. Jean Becker en 2007 au 42e Festival international du film de Karlovy Vary. Président du jury à la 20e édition du Festival du cinéma russe à Honfleur. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 4 septembre 2018 à 17:18.

Jean Marais a quatre ans lorsque sa mère alsacienne décide de quitter son mari qui exerce la profession de vétérinaire. Elle part vivre à Paris avec ses deux fils. Comme elle est souvent absente, le petit Jean lui écrit alors des lettres mais c’est sa tante qui inscrit l’adresse sur l’enveloppe. Il démarre comme figurant en 1933 dans les films de Marcel L’Herbier.

Celui-ci cependant ne lui donne jamais sa chance en tant qu’acteur. En 1937, il échoue au concours d’entrée au Conservatoire et étudie chez Charles Dullin, au théâtre de l’Atelier. Sa rencontre avec Jean Cocteau en 1937, lors d’une audition pour la mise en scène de sa réécriture d’Œdipe Roi, marque le véritable lancement de sa carrière. Le cinéaste et dramaturge tombe amoureux du jeune acteur, qui devient son amant, puis sera son ami, jusqu’en 1963 et la mort de Cocteau.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.