Libres enfants de la maison verte : Sur les traces de Françoise Dolto PDF

Avec le libres enfants de la maison verte : Sur les traces de Françoise Dolto PDF d’Internet et du WEB 2. 0, les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour accéder à l’information.


Pédiatre et psychanalyste, Françoise Dolto a créé, en 1978, avec une équipe de collaborateurs, la Maison verte. Ni halte-garderie, ni crèche, ni centre de consultation spécialisée, elle est un lieu de loisirs qui accueille parents et enfants, de leur naissance à l’âge de 3 ans, pour partager ensemble du temps, jouer, parler et apprendre à se connaître.

Jacqueline Sudaka-Bénazéraf a longuement fréquenté avec son fils la Maison verte. Dans son témoignage de mère, elle permet de comprendre de façon directe, sans jargon psy, comment l’accueil à la Maison verte, ce dispositif aussi léger et peu institué que possible, aide les parents à trouver la «bonne distance» qui donne à l’enfant sécurité et autonomie. Elle nous éclaire sur l’esprit même de cette prévention des souffrances «inutiles», cher à Françoise Dolto, prévention «prévenante» aujourd’hui entamée par les adeptes du capital humain. Cette réédition est un contrepoint salutaire aux orientations politiques actuelles.

Jacqueline Sudaka-Bénazéraf, agrégée de lettres classiques (Paris I Sorbonne) et docteur ès lettres, est l’auteur de nombreux ouvrages et réalisatrice de films documentaires.

Préface de Maryvonne Paul, psychanalyste à Marseille, accueillante à la Maison du vallon, l’une des plus anciennes Maisons vertes de France qu’elle a contribué à créer.

Postface de Françoise Dolto

Les Mille et un bébés sont regroupés en six rubriques :

Avant la naissance ° Les bébés et la culture ° Mieux connaître les bébés
Drames et aléas de la vie des bébés ° Bébés au quotidien ° Du côté des parents

La filière nécessite de plus en plus de compétences en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations. L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen. Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel.

Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information . La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion. Cette extension du concept des TIC est à l’origine de nombreux débats en raison de l’importance de son impact sur la société. 1990 et au début des années 2000 pour caractériser certaines technologies dites  nouvelles . La qualification de  nouvelles  est ambigüe, car le périmètre des technologies dites nouvelles n’est pas précisé et varie d’une source à l’autre.

En raison de l’évolution rapide des technologies et du marché, des innovations déclarées  nouvelles  se retrouvent obsolètes une décennie plus tard. Parfois il s’agit de distinguer les technologies basées sur l’Internet par opposition aux télécommunications traditionnelles. Parfois, les NTIC incluent aussi la téléphonie mobile, mais les premières technologies mobiles qui ont plus de trois décennies peuvent-elles être qualifiées de  nouvelles  ? Cela montre qu’il n’est pas utile d’établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l’est pas. TIC ou Technologies de l’Information et de la Communication ne sont pas mentionnés. Les TIC sont devenus également un enjeu crucial pour la production et la diffusion des biens culturels.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.