Louis-Pierre et Victor Baltard PDF

Les Halles de Paris louis-Pierre et Victor Baltard PDF 1860. Elles sont le décor principal du Ventre de Paris d’Émile Zola. Le marché principal de Paris a changé de place plusieurs fois, pour suivre l’évolution démographique et la croissance rapide de la ville.


Louis Pierre (1764-1846) et Victor Baltard (1805-1874). Victor Baltard, célèbre auteur des Halles de Paris, et son père Louis-Pierre Baltard, important théoricien du néoclassicisme et de l’architecture des prisons, finalement l’un et l’autre méconnus, n’avaient jamais fait l’objet de monographies. Bien que leurs personnalités et leurs œuvres soient dissemblables, ils illustrent tous deux une certaine conception culturelle et intellectuelle de l’architecture, par leurs constructions comme par leurs publications et leurs activités d’enseignement. Qu’ils se réfèrent à l’Antiquité ou à la Renaissance – toujours à l’Italie -, ils appartiennent à ces générations qui ont fondé les types de l’architecture publique moderne. Cet ouvrage, richement illustré de photographies originales et largement fondé sur l’exploitation des archives familiales et de documents inédits, révèle un Louis-Pierre violemment polémiste, pédagogue doctrinaire, mais aussi artiste sensible, renommé comme graveur, qui s’est battu toute sa vie pour construire et vainement confronté à tous les concours, avant de réaliser le palais de justice de Lyon dont le chantier commence alors qu’il a soixante et onze ans. Victor, fils de son père, a facilement cumulé tous les honneurs (grand prix, membre de l’Institut, architecte en chef de la Ville de Paris). Ingénieux constructeur de Saint-Augustin et bien sûr des Halles centrales, il a encore été l’habile décorateur des fêtes du second Empire et le consciencieux restaurateur des églises médiévales parisiennes.

Vers 1110, Louis VI le Gros décida un nouveau transfert en rase campagne, sur l’emplacement d’anciens marécages asséchés et transformés en champs, d’où le nom de Campelli ou Champeaux, qu’on retrouve aujourd’hui dans la rue des Petits-Champs. Et pendant plus de huit siècles, les Halles allaient rester à cet emplacement, en subissant de continuelles transformations, pour essayer de s’adapter aux besoins sans cesse croissants de la capitale. Deux bâtiments couverts sont élevés pour assainir le nouveau marché en 1183. Très intéressé par le développement de ce marché central, Philippe-Auguste réglemente lui-même le commerce des denrées essentielles : viande, pain et vin. Les Halles sur le plan de Truschet et Hoyau, vers 1550. 1543 : L’ édit de Réformation  de François Ier décide la reconstruction des Halles pendant 29 ans. Il s’y prend de manière que Paris y gagne, et le Trésor aussi.

1763 : Construction de la halle aux blés par Nicolas Le Camus de Mézières. La coupole sera reconstruite par François-Joseph Bélanger en 1812. La Révolution française, puis le Premier Empire, modifient la conception urbaine de la ville. Le cœur de Paris souffre de problèmes d’hygiène et de sécurité et l’on commence à s’interroger sur l’approvisionnement de la capitale. Le quartier des Halles, en 1849.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.