Ma chandelle est morte PDF

Partition de Au clair de la lune. Illustration parue en 1866 dans les Chansons nationales et populaires de France de Théophile Marion Dumersan. L’origine et l’âge de l’air sont incertains. Il ma chandelle est morte PDF’en retient que les deux premières pour les Chansons et rondes enfantines.


Charleroi, ville haute, mercredi 18 mars, deux heures et quart du matin. René et Laurent, policiers à la Crime, sont en planque. Alex, un petit dealer minable, les a tuyautés sur l’homme dans le café. « Suffit d’attendre, de suivre et alors : jackpot ! » Dix heures trente, l’homme sort, tête baissée, enfoncée dans une capuche. L’espace d’un instant, il a semblé à René qu’il le regardait droit dans les yeux. L’espace d’un instant seulement, il a aperçu son regard, un regard froid, glacial, perçant et chargé de haine. Et puis une voiture arrive, l’homme s’enfuit. S’engage alors une course poursuite dans Charleroi. René finit la balade en courant mais accroche une poubelle pour perdre sa trace rue de Dampremy. Il suffoque, halète appuyé à une cabine téléphonique quand la voiture en face, à l’angle de la rue, rugit et se jette sur lui. Il a à peine le temps de plonger sur le trottoir qu’elle emboutit la cabine. Au volant, le conducteur est mort !

Pierrot est un personnage à chapeau blanc et au visage poudré de farine. Mais c’est Gaspard Debureau et son fils Charles qui le popularisent au Théâtre des Funambules dans les années 1820. Lume  vient du mot  lumière  et c’est ce dont on a besoin pour écrire lorsque la chandelle est morte. Cette version est plus cohérente avec la voisine qui bat le briquet, c’est-à-dire qui allume son feu, et pourra rallumer la chandelle. Cependant, la version officielle serait cohérente si le protagoniste cherchait deux choses : une plume pour écrire et du feu pour sa chandelle. Ainsi, dans le premier couplet, la demande de feu serait alors sous-entendue dans  ma chandelle est morte je n’ai plus de feu . Dans le second couplet, la version modifiée donnerait  je n’ai pas de lume, je suis dans mon lit  ce qui signifierait que, puisque Pierrot est dans son lit, alors il a déjà éteint ses lumières.

Selon le code Parsons, la mélodie peut être décrite ainsi : RRUUDDUDRD. Illustration de la chanson Au clair de la lune par Louis-Maurice Boutet de Monvel. La même illustration avec les paroles et la musique. Quelques différences toutefois : les branches de l’arbre.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.