Marais poitevin. : De la mer à la Venise verte PDF

Cet article est une ébauche concernant la Vendée. La Vendée est un département de l’Ouest de la France situé dans la région Pays de la Loire. Au nord du Marais poitevin se trouve la grande Plaine vendéenne, ancienne marais poitevin. : De la mer à la Venise verte PDF sédimentaire calcaire sous marine, remarquable par sa succession monotone de champs céréaliers. Le Bocage vendéen occupe la majeure partie du territoire vendéen.


Il se situe sur la terminaison méridionale du Massif armoricain. Succession de champs entourés de haies, ce paysage est surtout propice à l’élevage. De nombreux bois parsèment le département. Carte des principales communes de Vendée. En ce qui concerne la taille de ses communes, seule La Roche-sur-Yon se démarque avec plus de 55 000 habitants.

Cependant, on peut regrouper toutes les communes du pays d’Olonne en une agglomération d’environ 40 000 habitants et le canton de Challans en une agglomération de 35 000 habitants. Enfin, la répartition des populations n’est pas égale sur tout le territoire. Les villes de l’est ou de l’intérieur du bocage ont tendance à perdre des habitants alors que les villes du littoral observent une forte croissance de leur population. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 août 2018 à 14:34.

Promenade en barque dans le marais poitevin. Une partie de celui-ci constitue le parc naturel régional du Marais poitevin. L’espace aujourd’hui occupé par le marais poitevin fait initialement partie du plateau de calcaire jurassique de la plaine vendéenne. Cette cuvette est ensuite recouverte par la mer lors de la transgression flandrienne, formant ainsi le golfe des Pictons. Sur les buttes calcaires sont bâtis les villages tels que Maillezais, Saint-Michel-en-l’Herm ou Marans. Le golfe est alors progressivement comblé par des alluvions fluviatiles et des sédiments marins. Gironde et de la Loire, et envasant progressivement le golfe.

Cette zone marécageuse a continué de se combler, naturellement puis par l’action des hommes. Dans une charte de 1217 Pierre de Volvire permet à la coalition des abbayes de Saint-Michel, de l’Absie, de Saint-Maixent, de Maillezais et de Nieul de creuser un canal pour dessécher les marais du Langon et de Vouillé. D’autres grands canaux évacuateurs sont creusés par la suite. Napoléon Ier prend en 1808 un décret d’aménagement de la Sèvre Niortaise, pour en conforter la vocation navigable. Sous la Monarchie de Juillet, une ordonnance royale de Louis-Philippe Ier structure les marais mouillés en syndicats départementaux de propriétaires. Ces syndicats se fédèrent par la suite en une Union des marais mouillés, dont la vocation est d’assurer une cohérence d’ensemble sur ce territoire. Du coup, une polémique est née de la surexploitation des richesses hydrauliques du secteur.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.