Marie-Antoinette, la mal-aimée PDF

Marie-Antoinette, la mal-aimée PDF article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Marie-Thérèse, reine de France par Henri et Charles Beaubrun. Six ans plus tard, vient pour sa mère un huitième accouchement, mais l’enfant ne survit pas et la mère mourut le même jour épuisée par ses grossesses précédentes, le 6 octobre 1644, laissant Marie-Thérèse et son frère aîné Balthazar-Charles seuls avec leur père.


 » Marie-Antoinette, on vous aime d’amour  » chantonnaient les sujets du pays. En cette année 1771, la dauphine est la plus jolie de son futur royaume.  » On l’adore, on la plaint, on la désire. Elle est la perle, le luxe, le joyau du peuple.  » Dix-huit ans plus tard, c’est une foule injurieuse qui conduit la reine à l’échafaud. Pendant ce laps de temps, Marie-Antoinette aura été une femme seule contre la Cour et ses fâcheux. Seule au Trianon avec, sur ses lèvres, la saveur interdite des baisers de Fersen, qui lui fit le serment de l’aimer au-delà de la vie. Et malgré les scandales, les escroqueries, les trahisons, de l’affaire du collier à toutes les folies qu’on lui prête, elle resta royale jusqu’à sa mort, toujours altière même dans la désolation, avec la force des grands souverains

Deux ans plus tard, en 1646, c’est ce frère qui meurt à son tour à l’âge de dix-sept ans. Faute d’héritier mâle, mais devant assurer sa succession et la continuité de l’alliance avec la branche autrichienne de sa Maison, son père se remarie, en 1649 avec la fiancée de son fils mort, Marie-Anne d’Autriche, qui donnera plus tard naissance à cinq enfants dont deux seulement survivront. Elle suit une éducation stricte et profondément catholique. Vélasquez envoya d’elle à la cour de France une caricature, qui ne réussit pas à dissuader Louis de l’épouser. Mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche par Jacques Laumosnier, musée de Tessé. Cour de France le chocolat et la première orange. Par la suite, bien qu’elle gardât toute sa vie un fort accent espagnol, la reine Marie-Thérèse comprenait très bien le français et en saisissait toutes les subtilités.

Mazarin, premier ministre français, ce mariage n’était pour le roi que raison d’État. Il avait jusqu’au dernier moment espéré épouser la nièce du cardinal Marie Mancini, mais le ministre et la reine-mère, Anne d’Autriche, s’opposèrent à cette mésalliance. Henri IV, Louis XIV avait fait porter à sa future épouse de nombreuses lettres et cadeaux avant leur mariage. Louvre, sa belle-mère et tante Anne d’Autriche la prit sous sa protection. Elle tenta de lui enseigner le métier de reine, mais Marie-Thérèse ne se montra jamais réellement à la hauteur. Même si elle finit par atteindre une bonne maîtrise du français, elle n’avait pas les capacités requises, et les représentations publiques ne furent pour elle que des occasions de laisser paraître sa gaucherie. France, l’atmosphère sera différente : elle sera renfermée sur elle-même avec ses dames de compagnie espagnoles, ses nains, ses petits chiens et son chocolat.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.