Mars-juin 1918, échec à Ludendorff PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Articles mars-juin 1918, échec à Ludendorff PDF : Empire russe, Grand-duché de Finlande et Mouvement fennomane. Articles détaillés : Richard von Kühlmann et Mitteleuropa.


Richard von Kühlmann, alors secrétaire d’État allemand aux Affaires étrangères, souhaite faire de la Finlande une base arrière pour l’expansion économique du Reich en Russie. Mais cette imprécision n’empêche pas les appétits des partisans de la constitution d’un vaste ensemble européen sous direction allemande de s’aiguiser après la prise du pouvoir par les Bolcheviks. Le Reich et la Finlande doivent donc mettre en place des relations commerciales comparables à celles entre deux pays en paix, le traité proscrivant de manière explicite toute forme de guerre économique entre les deux signataires. Ce traité de commerce établit les tarifs douaniers entre le Reich et le nouvel État et fixe les modalités de leur calcul et de leur perception. Le gouvernement provisoire finlandais renforce son lien avec le Reich par la signature d’un traité additionnel secret, dernier volet du traité du 7 mars. Il est également stipulé un soutien militaire allemand aux conservateurs finnois, alors engagés dans une confrontation avec les communistes finlandais. Le traité mentionne plusieurs biais pour ce soutien : un soutien financier, un soutien logistique et le déploiement de troupes sur place.

Conclu tardivement, alors que le Reich est engagé dans une course contre la montre avec les Alliés occidentaux, le traité entre le Reich et la Finlande rentre certes en application, mais pour peu de temps. Enfin, le traité de commerce n’a pas précisément défini les détails des relations économiques et commerciales que sont appelés à entretenir le Reich et la Finlande. Ainsi, rapidement, des négociations économiques et commerciales sont ouvertes. Carl Gustaf Mannerheim, ici en 1919, parvient à garantir l’indépendance finlandaise en se rapprochant des Alliés. Cependant, l’évolution de la situation militaire dans les Balkans, en Italie et sur le front occidental remet rapidement en cause ces projets. Pehr Evind Svinhufvud est proclamé régent du royaume. Le Reich est, avant le déclenchement du conflit en 1914, le principal investisseur en Finlande.

Cette loi n’est pas ratifiée par l’Assemblée législative finlandaise, inaugurant ainsi une sourde rivalité entre cette assemblée et le pouvoir impérial. En octobre 1917, la Finlande fait partie de la République russe. La question du régime politique en Finlande n’est alors toujours pas définitivement tranchée. Les Britanniques y ont alors débarqué, occupent le port et sa région, y acheminent des troupes et contrôlent étroitement la voie ferrée reliant ce port à Mourmansk. Paris, Éditions de Trévise, 1970, 654 p.

1918 : l’Étrange Victoire, Paris, Perrin, 2016, 411 p. La Crise européenne et la Première Guerre mondiale, Paris, Presses universitaires de France, coll. L’Or et le Sang : les buts de guerre économiques de la Première Guerre mondiale, Paris, Fayard, 1989, 963 p. La Grande Guerre oubliée : Russie 1914-1918, Paris, Perrin, 2017, 607 p. Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.

La version du 9 décembre 2018 de cet article a été reconnue comme  bon article , c’est-à-dire qu’elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l’illustration. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 29 janvier 2019 à 09:54. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Articles détaillés : Empire russe, Grand-duché de Finlande et Mouvement fennomane. Articles détaillés : Richard von Kühlmann et Mitteleuropa. Richard von Kühlmann, alors secrétaire d’État allemand aux Affaires étrangères, souhaite faire de la Finlande une base arrière pour l’expansion économique du Reich en Russie. Mais cette imprécision n’empêche pas les appétits des partisans de la constitution d’un vaste ensemble européen sous direction allemande de s’aiguiser après la prise du pouvoir par les Bolcheviks. Le Reich et la Finlande doivent donc mettre en place des relations commerciales comparables à celles entre deux pays en paix, le traité proscrivant de manière explicite toute forme de guerre économique entre les deux signataires. Ce traité de commerce établit les tarifs douaniers entre le Reich et le nouvel État et fixe les modalités de leur calcul et de leur perception.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.