Mathématique PDF

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevoir des mises à jour directement dans votre boîte de réception! Elles possèdent plusieurs branches telles que : l’arithmétique, l’algèbre, l’analyse, la géométrie, la logique mathématique, etc. Les mathématiques se distinguent des autres sciences par un rapport particulier au réel car l’observation et l’expérience ne s’y portent pas sur des objets physiques. Bien que les résultats mathématiques soient des vérités purement formelles, ils trouvent cependant des applications dans mathématique PDF autres sciences et dans différents domaines de la technique.


Le mot  mathématique  vient du grec par l’intermédiaire du latin. L’usage du pluriel est un héritage de l’époque antique, où le quadrivium regroupait les quatre arts dits  mathématiques  : l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie et la musique. Dans l’argot scolaire, le terme  mathématiques  est fréquemment apocopé en  maths , parfois aussi écrit  math . Un portrait d’Euclide de Mégare, qui représente en fait le mathématicien Euclide. Il est probable que l’homme ait développé des compétences mathématiques avant l’apparition de l’écriture.

Dans la civilisation grecque, les mathématiques, influencées par les travaux antérieurs et les spéculations philosophiques, recherchent davantage d’abstraction. Les notions de démonstration et de définition axiomatique sont précisées. Une page du traité de Al-Khwarismi. La recherche mathématique se concentre en Europe. Descartes souligne, dans le Discours de la méthode, l’attrait des mathématiques,  à cause de la certitude et de l’évidence de leurs raisons .

Galilée se rend compte que les mathématiques sont l’outil idéal pour décrire le monde physique, ce qu’on peut résumer en disant que les lois de la Nature sont écrites en langage mathématique. L’algèbre est l’ensemble des méthodes mathématiques visant à étudier et développer les structures algébriques et à comprendre les relations qu’elles entretiennent entre elles. En un sens très restrictif, l’analyse est la partie des mathématiques s’intéressant aux questions de régularité des applications d’une variable réelle ou complexe : on parle alors plus volontiers d’analyse réelle ou d’analyse complexe. La géométrie tente de comprendre en premier lieu les objets dans l’espace, puis par extension s’intéresse aux propriétés d’objets plus abstraits, à plusieurs dimensions, introduits selon plusieurs approches, relevant autant de l’analyse que de l’algèbre. Les probabilités tentent de formaliser tout ce qui relève de l’aléatoire.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.