Nos quartiers d’été PDF

Sauter à la navigation Sauter nos quartiers d’été PDF la recherche La ville de Douala, capitale économique du Cameroun, compte environ 120 quartiers répartis en 6 arrondissements. Chaque quartier est en soi une ville dans la ville.


Akwa grouille de monde tant le jour que la nuit. Ici et là cohabitent le jour supermarchés, vendeurs à la sauvette, hôtels de luxe, restaurants et magasins divers et variés. Ce quartier est véritablement le cœur commercial de la cité de Douala, même s’il offre à certains endroits en retrait, une mine penaude aux visiteurs. Comme dans la plupart des quartiers de Douala, les routes sont accidentées et quelques-unes ne sont pas carrossables. Certains endroits sont même difficilement franchissables à pied à la saison des pluies.

Akwa est délimité par le boulevard du Général Leclerc, le rond-point 4e, le boulevard de la République et la zone direction Regifercam. Comme dans d’autres quartiers de Douala, l’insécurité est devenue endémique et les agressions sont courantes, en particulier la nuit et le weekend où la fréquentation des rues diminue fortement. Les voleurs ne s’attaquent pas qu’aux touristes, circulent souvent à deux sur une moto, et n’hésitent pas à intimider à l’aide d’une arme, voire à en faire usage. L’un des quartiers résidentiels de Douala, situé à quelques minutes du centre administratif de Bonanjo. Rudolph Douala Manga Bell, à Adolf Ngosso Din et à de nombreux martyrs camerounais au mois d’Août 1914. Son plan en damier et ses larges rues lui donnent un petit air de banlieue européenne.

Il s’agit d’un des quartiers les plus populaires de Douala qui est situé sur le terrain du quartier Deido qui regroupe une bonne part des populations venant de l’Ouest du Cameroun. Deïdo est l’un des quartiers historique et populaires de Douala, et véritable rond point de la ville. Il abrite notamment le collège Alfred Saker. Bonabéri est le quartier situé sur la rive droite du Wouri. Il est relié au reste de la ville par le seul et unique pont de la ville. Néanmoins, depuis 2007, ont été entrepris des travaux importants de rénovation de ce pont, de façon à remplir d’une part des exigences de sécurité minimum, et d’autre part un aspect d’entretien conservatoire de la structure, qui n’avait été jamais effectué. C’est dans ce quartier que se sont installées nombre d’industries de la ville, profitant de terrains bon marché dès le milieu des années 1980.

Cette activité a attiré des populations sur cette rive et c’est ainsi que se sont créés les légendaires bouchons du pont sur le Wouri. Il faut certains matins deux heures pour le franchir. Bonaberi est également la porte sur l’ouest du pays et c’est donc par ici que transitent les marchandises à destination ou en provenance de l’ouest et des régions anglophones. Bonapriso est le quartier résidentiel de Douala. De nombreux expatriés ont élu domicile dans ce quartier aisé où les rues se croisent à angle droit.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.