Papillons d’Amazonie PDF

Papillons d’Amazonie PDF phénomène qui semble indiquer qu’une nouvelle extinction massive a débuté. L’ours polaire, comme un tiers des vertébrés, est menacé de disparition selon les scientifiques.


Après les dinosaures, serions-nous la prochaine espèce condamnée à disparaître ? Mais cette fois, le phénomène n’a pas été causé par une catastrophe naturelle de grande ampleur, c’est la faute des humains. La Terre a déjà connu cinq extinctions massives au cours des derniers 450 millions d’années. La plus récente était celle du crétacé-tertiaire, qui a vu disparaître les dinosaures à cause d’une chute de météorites, il y a 65 millions d’années. Selon les chercheurs de l’Université de Stanford, qui ont réalisé une étude publiée le 25 juillet dans Science, la Terre se trouve une nouvelle fois au début de ce processus.

320 espèces de vertébrés terrestres ont disparu depuis le XVIe siècle. Selon Science, notre impact sur la biodiversité est absolument dévastateur. A commencer par la surpêche, la chasse et le braconnage, qui font diminuer la population de nombreuses espèces. D’autres encore sont menacées par la destruction de leur écosystème. La déforestation a réduit l’habitat naturel de nombreux animaux, en particulier dans les forêts tropicales d’Asie et d’Amazonie.

Le réchauffement planétaire, en rendant plus arides ou plus propices aux tempêtes certaines régions du monde, pousse en outre les animaux à quitter leur habitat naturel. La journaliste, qui a passé de longs mois à enquêter sur le sujet, précise que l’introduction par l’Homme d’espèces invasives bouleverse également certains écosystèmes. Le frelon asiatique et le silure, qui dévore les poissons des rivières françaises, sont ainsi vite devenus de véritables nuisibles. L’homo sapiens, bientôt une espèce menacée ? Une sixième extinction de masse, qui fragilise des écosystèmes entiers, pourrait avoir des conséquences plus lourdes que l’extinction d’espèces emblématiques. La disparition de certains insectes, comme les abeilles, met par exemple en danger l’agriculture. A long terme, l’homme pourrait donc lui aussi être menacé d’extinction.

L’étude des fossiles nous montre que tout finit par s’éteindre un jour », insiste la journaliste. Nous pouvons soit changer notre façon de fonctionner, soit continuer de la sorte – du moins jusqu’à ce que ‘l’extinction anthropocène’ ne fasse disparaître une dernière espèce: la nôtre », souligne ainsi Time. En plus des interdictions de chasse de certains animaux menacés, des réserves naturelles ont été créées afin de protéger leur habitat naturel. Le conservatoire du Smithsonian cryogénise par ailleurs les spermatozoïdes d’espèces rares, dans le but de les utiliser lors d’inséminations artificielles.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.