Porsche : 100 glorieuses en compétition PDF

Henri Pescarolo sur Matra Simca MS670B. Il participe à deux Grands Prix de Formule 1 comptant pour le championnat du monde, débutant le 12 mai 1974 au volant d’porsche : 100 glorieuses en compétition PDF Brabham BT42 pour la Scuderia Finotto.


Alors qu’il contemple sa collection de modèles réduits consacrés à Porsche, Jean-Marc Chaillet a l’idée de raconter l’histoire de la marque, à travers ses modèles de compétition les plus emblématiques, en mixant photos d’époque et photos de miniatures. Chaque modèle est présenté et situé en perspective au sein de la généalogie souvent compliquée de Porsche. Son fait d’armes est raconté : un jour, une course, un équipage, un exploit ; et ses principales caractéristiques sont rappelées. Porsche France et Porsche Allemagne, sans qui ce livre n’aurait pu voir le jour, ont apporté leur aide déterminante en fournissant les photos d’époque. Ce qui fait l’originalité de ce livre, et constitue son deuxième angle d’attaque, réside dans la présentation. Pour chacune des 100 glorieuses, vous découvrirez les modèles réduits, disponibles et épuisés, avec leurs références essentielles : nom du fabricant, échelle, mode de fabrication – du kit au tout monté – etc. Chaque modèle est photographié par Bernard Canonne avec une singularité qui donne une bonne partie de son charme à l’ouvrage : considérer la miniature comme une auto à l’échelle 1. Sur tous les plans, le livre renouvelle le genre, on est très loin d’un énième volume sur Porsche. Porsche, 100 glorieuses en compétition s’adresse à la fois aux aficionados de la marque et aux amateurs de modèles réduits. Il ne faut pas s’étonner si Gérard Larrousse a accepté d’en signer la préface. Comme l’écrit Jean-Marc Chaillet dans son avant-propos : « Seules les passions partagées méritent d’être vécues. »

En 1987, Il crée sa propre équipe de Formule 1, l’écurie Larrousse. Gérard Larousse sur Porsche 908 en 1970. Gérard Larrousse, au 2e tour du circuit routier Piccolo Madonie, vainqueur de la Targa Florio 1974 sur Lancia Stratos HF 2. 4 V6 Prototype, avec Amilcare Ballestrieri. 123, janvier 1979, Spécial Rallyes, p. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 20 octobre 2018 à 16:57. La Volkswagen type 1, dite Coccinelle. Produite en 1938, elle est conçue par l’ingénieur autrichien Ferdinand Porsche à la demande du chancelier Adolf Hitler, alors à la tête du Troisième Reich allemand. Elle dépasse, le 17 février 1972, le record de modèles vendus, détenu par la Ford T. Elle fut au total produite à plus de 21 529 464 exemplaires à travers le monde. Connue en interne sous le nom de code Type 1, ou encore 1100, 1200, 1300, 1500 et 1600, en rapport avec la cylindrée des différentes motorisations. La Volkswagen est une des plus remarquables voitures, créée en 1938 mais vendue pour la toute première fois en 1946.

En février 1933, soit à peine un mois après son accession au pouvoir, Adolf Hitler annonce vouloir transformer l’industrie de l’automobile afin d’en faire l’un des fers de lance de sa politique et indirectement, de sa propagande. Le führer contrôle étroitement les entreprises automobiles et leur ordonne, par exemple, de réduire le nombre de modèles. Puissance et vitesse sont les mots clés du discours déclamé par les partisans du système national-socialiste. Cette volonté s’exprime bien avant la création de Volkswagen.

L’objectif est de faciliter les communications entre les différentes villes, mais également de permettre à l’aviation de décoller ou atterrir sur les autoroutes. Il engage une petite équipe qui sous sa direction, va travailler sur la première commande du bureau, issue du constructeur Zündapp, qui souhaite lancer une voiture populaire. Photo de Ferdinand Porsche en 1940. Ferdinand Porsche se tourne alors vers NSU et convainc les dirigeants de la pertinence de ses recherches.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.