Réflexions sur l’esclavage des Nègres PDF

Il est l’auteur de : Frantz Fanon. Selim Nadi : Après t’être intéressé à Frantz Fanon, à l’Amérique de John Locke et, plus récemment, à C. Matthieu Renault : Ce livre a une double origine. SN : Tu réflexions sur l’esclavage des Nègres PDF intitulé l’introduction de ton livre  Lénine décolonial  : pourrais-tu revenir sur ce titre qui va au-delà de la provocation et qui semble appeler à un dépassement de l’opposition, parfois un peu caricaturale, entre pensée marxiste et pensée décoloniale ?


Homme de sciences ayant participé à L’Encyclopédie, Condorcet (1743-1794) se révèle un idéologue passionné. Partisan de l’égalité des sexes, des droits de l’homme, de la liberté économique et de la tolérance religieuse, il milite également, dans les années qui précèdent la Révolution, pour la libération des Noirs.Attribuées à un auteur imaginaire, un protestant suisse, ces Réflexions sur l’esclavage des Nègres démontent avec force les arguments des colonialistes pour justifier la domination de l’homme par l’homme : « La nature vous a formés pour avoir le même esprit, la même raison, les mêmes vertus que les Blancs. »

MR : Je dois avouer que Lénine décolonial devait initialement être le titre de l’ouvrage lui-même. Si je l’ai abandonné, c’est parce qu’on serait bien en peine de trouver chez Lénine ce à quoi je crois on reconnaît aujourd’hui une pensée décoloniale, à savoir une volonté de rupture radicale, à la fois politique et épistémique, avec l’Occident, de quelque manière que l’on conçoive celui-ci. Or, je crois qu’il en va similairement des frontières entre  pensée marxiste  et  pensée décoloniale . SN : Tu centres ton ouvrage autour du rapport entre Lénine et les musulmans de l’Empire russe : comment Lénine a-t-il  rencontré  la question musulmane ? Les minorités musulmanes de l’Empire tsariste occupaient-elles une place autre que marginale dans la pensée de Lénine précédant la Révolution d’Octobre 1917 ?

MR : En un sens, on pourrait dire que ce problème a retenu l’attention de Lénine dès ses premiers écrits, notamment dans son grand livre de 1899, Le Développement du capitalisme en Russie. Mais c’est alors sous un jour peu flatteur. Etats-Unis : pourquoi s’intéresser aux Etats-Unis dans un ouvrage traitant de Lénine et les musulmans de Russie ? MR : Dans ses écrits de  jeunesse  sur le capitalisme agraire, Lénine opère en effet des parallèles saisissants entre la Russie et les États-Unis. Il se moque des marxistes russes, obsédés, dit-il, par l’Europe occidentale et qui voudraient voir leur pays en copier scrupuleusement le modèle, alors même que d’un point de vue historique et géographique, économique et politique, la Russie partage à ses yeux plus d’affinités avec les États-Unis.

Le nœud de la comparaison opérée par Lénine a trait au rapport entre les institutions du servage en Russie et de l’esclavage aux États-Unis, respectivement abolis en 1861 et en 1865. SN : Quelle place tient la question des musulmans dans l’analyse que fait Lénine de l’impérialisme ? MR : Vaste question, dont la réponse dépend étroitement de la conjoncture considérée. SN : En France, on peut parfois avoir l’impression que la question de l’autonomie politique des non-blancs est une question nouvelle. Pourtant, les débats politiques du début du XXe siècle en Russie sont très pertinents de ce point de vue.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.