Remèdes et recettes à l’ortie PDF

Please forward this error screen to arcana. Le poil urticant, appelé dard, comporte une pointe en silice se plantant comme une aiguille dans l’épiderme, et est coiffé d’une  ampoule  qui se brise comme du verre au moindre frottement, libérant le liquide urticant. C’est une remèdes et recettes à l’ortie PDF vivace herbacée de 60 à 150 cm de hauteur, formant des colonies grâce à ses longs rhizomes. La récolte avec des gants suffisamment épais est cependant moins risquée, de même que la cueillette lorsqu’elle est montée à graines car elle pique moins.


Pour vous, l’ortie n’est sûrement qu’une détestable mauvaise herbe. En fait, elle s’avère dépurative, très riche en protéines et fertile… d’où l’utilisation du purin d’ortie dans le domaine du jardinage ! Voici plus de 50 remèdes et recettes à base d’ortie : shampoing à l’ortie, savon à l’ortie, soupe d’ortie, lasagnes aux orties, sorbet ortie-huile d’olive, infusion d’ortie…

Au sommaire :

  • Une présentation des différentes espèces d’orties
  • 21 remèdes de santé-beauté
  • 26 recettes de cuisine
  • 5 moyens d’utilisation en déco et jardin

et des conseils et astuces pour utiliser efficacement l’ortie.

Les feuilles vert foncé, opposées, ovales à lancéolées, sont en général deux fois plus longues que larges. Elles sont bordées de fortes dents triangulaires. Les cellules épidermiques renferment des corpuscules calcifiés appelés cystolithes. Les grappes femelles sont tombantes, les grappes mâles dressées.

La fleur femelle est formée de 4 tépales dont deux beaucoup plus gros enveloppant un ovaire uniloculaire et deux petits extérieurs. Le fruit est un akène ovoïde, qui reste enveloppé dans les deux gros tépales accrescents. Originaire d’Eurasie, elle s’est répandue dans presque toutes les régions tempérées du monde. Elle est plus commune en Europe du Nord qu’en Europe du Sud ou en Afrique du nord, aux climats trop secs. Largement distribuée en Amérique du Nord, elle est toutefois moins abondante qu’en Europe du Nord.

Plante hydrophile et nitrophile, elle affectionne les friches rudéralisées, les prairies, les décombres et les abords des habitations. Dans certaines circonstances son abondance peut signaler un excès de matières organiques riches en nutriments ou une pollution des sols par les oxydes ferriques. La plante utilise la reproduction sexuée pour conquérir de nouveaux sites de colonisation. Puis une fois implantée dans un lieu grâce à une graine, elle développe rapidement des stolons en surface et des rhizomes en profondeur pour s’étaler alentour et former une population clonale, unisexuée et très compacte. Certains clones, formés d’un seul génotype, peuvent s’étendre sur plusieurs mètres carrés. Les feuilles de la grande ortie sont très riches en protéines.

L’action urticante est due au liquide contenu dans la base des poils. Source : Souci, Fachmann, Kraut : La composition des aliments. Une fois sèche, hachée ou cuite, elles perdent leur pouvoir urticant. Il est préférable toutefois de ne consommer que les jeunes plantes, car après floraison les feuilles contiennent d’abondantes concrétions minérales, les cystolithes, qui peuvent irriter les voies urinaires. Moins connues, il existe aussi une recette d’escargots aux orties et de la bière d’ortie. Autrefois considérée comme un  plat de pauvre , l’ortie était dans la plupart des recettes associée aux pommes de terre.

On peut manger tel quel les fleurs, les femelles étant plus goûteuses car plus charnues, ou les mettre dans les plats. Soupe à l’ortie cuisinée à partir de feuilles cueillies à la fraîche dans un jardin. Ingrédients : pommes de terre, oignons frits, orties, sel, poivre, crème fraîche à la fin. Soupe à l’ortie servie avec crème fraîche.

En occident, depuis l’antiquité, l’ortie est considérée comme un hémostatique puissant. Elle était reconnue pour ses propriétés astringentes, antidiarrhéiques, antidiabétiques et dépuratives. Elle fut inscrite au Codex de la Pharmacopée française en 1818. Pour la Commission E allemande, la racine d’ortie augmente le volume et le débit urinaire, elle réduit le résidu post-mictionnel. Feuilles d’ortie Les feuilles d’ortie sont réputées anti-asthéniques et anti-anémiques.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.