Revue Tina, N°8 : Gender surprise PDF

Unis des personnages ouvertement gays ayant des rapports sexuels. 1980, commençant par des rôles mineurs et souvent caricaturaux. Ils ont ensuite évolué dans les années 1990 et prennent aujourd’hui une place importante revue Tina, N°8 : Gender surprise PDF l’univers télévisuel.


Le n°8 de la revue TINA est animé par Émilie Notéris accompagnée de Louise Desbrusses & Vanessa Place. Le numéro 8 de TINA, Gender Surprise, est consacré aux questions de genre notamment dans l art et dans la fiction, aux résonances des voix féministes et queer au sein de la science-fiction et de l écologie, aux clichés persistants de la féminité mais aussi à la sous-représentation des femmes dans l art et la littérature (statistiques, analyses, graphiques).

En vert, les séries centrées sur les thèmes LGBT. La chaîne télévisée OUTtv, fondée en 2001, diffuse des programmes à destinations des personnes LGBT. En décembre 1995, la série Roseanne présente pour la première fois un mariage entre deux hommes. 13 Dernier envol traite du rejet du sida. En vert, les séries centrées sur les thèmes LGBT, en gras les personnages principaux. Un pas a été franchi avec l’arrivée en 2005 du couple formé par Thomas Marci et Nicolas Barrel dans la série télévisée de France 3 Plus belle la vie. La diffusion est prévue à partir du 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie.

9, épisode 1 Hors Jeu : Marion accueille Arthur, un jeune lycéen passionné de rugby qui découvre son homosexualité avec son ami Jonathan. Du côté des fans français, la réception de ces nouvelles figures médiatiques LGBT nationales n’est pas toujours vécue comme un gage de visibilité et d’acceptation. Growing Up Gay, RTÉ One, 2010. Avec le développement d’Internet et du WEB 2.

0, les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour accéder à l’information. La filière nécessite de plus en plus de compétences en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations. L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen. Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel. Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information .

La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion. Cette extension du concept des TIC est à l’origine de nombreux débats en raison de l’importance de son impact sur la société. 1990 et au début des années 2000 pour caractériser certaines technologies dites  nouvelles . La qualification de  nouvelles  est ambigüe, car le périmètre des technologies dites nouvelles n’est pas précisé et varie d’une source à l’autre.

En raison de l’évolution rapide des technologies et du marché, des innovations déclarées  nouvelles  se retrouvent obsolètes une décennie plus tard. Parfois il s’agit de distinguer les technologies basées sur l’Internet par opposition aux télécommunications traditionnelles. Parfois, les NTIC incluent aussi la téléphonie mobile, mais les premières technologies mobiles qui ont plus de trois décennies peuvent-elles être qualifiées de  nouvelles  ? Cela montre qu’il n’est pas utile d’établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l’est pas. TIC ou Technologies de l’Information et de la Communication ne sont pas mentionnés.

Les TIC sont devenus également un enjeu crucial pour la production et la diffusion des biens culturels. Un rapport des Nations unies insiste sur l’impact de la convergence des TIC : « La convergence a supprimé nombre de distinctions entre les secteurs des TIC, notamment la radiotélédiffusion, l’informatique et les télécommunications, et a favorisé l’innovation dans des secteurs autres que les TIC, tels que les services financiers. La fertilisation croisée des produits issus de domaines autrefois bien séparés et maintenant confondus est à l’origine d’une multitude de services innovants. Les quelques exemples suivants montrent qu’il est de plus en plus difficile d’étudier l’un des domaines des TIC sans tenir compte des autres. Par exemple France Telecom est devenue également un distributeur de chaînes de télévision et de musique.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.