Son : Projets et expériences avec la musique et les ondes sonores PDF

Please forward this error screen to ns7. Sauter à la son : Projets et expériences avec la musique et les ondes sonores PDF Sauter à la recherche La vitesse du son ou célérité du son est la vitesse de propagation des ondes sonores.


 » Son  » propose des principes scientifiques simples aux jeunes esprits curieux, par des expériences passionnantes qu’ils prendront plaisir à réaliser. Chaque projet démontre un concept différent, et s’appuie sur des exemples concrets et une explication du phénomène. D’autres idées pour approfondir la recherche sont suggérées au jeune scientifique pour l’encourager à enrichir encore davantage ses connaissances. Découvre… Comment les ondes sonores peuvent déplacer des objets ; Comment communiquer au moyen de boîtes de conserve et d’un simple fil ; Comment fabriquer des instruments de musique.

L’étude de la propagation du son dans l’air s’est étendue à d’autres milieux, gazeux, liquides ou solides. Elle varie selon la compressibilité isentropique et la masse volumique du milieu de propagation. Le problème de la détermination de la vitesse du son a été fondamental dans l’établissement des bases de l’acoustique. Depuis l’Antiquité on conçoit que le son se déplace rapidement, mais pas instantanément. Halley, de Boyle, de Cassini, de Huygens et autres, basées sur la différence de temps de propagation entre la lumière et le son produisent des résultats approchés.

Acoustique de Sauveur explique la vibration de l’air dans les tuyaux des instruments de musique à vent. Comme cette vibration dépend de la vitesse de propagation du son, elle constitue un autre moyen de l’établir. On procède à plusieurs expériences au cours du siècle suivant. La mesure du son est effectuée en tirant des coups de canon la nuit et en mesurant à distance la durée entre la perception de la lumière émise par la flamme à la bouche du canon et la perception du son. On refait à plusieurs reprises les expériences.

En 1738, l’Académie des sciences française charge MM. Thury, Maraldi et l’abbé de la Caille d’organiser des nouvelles expériences. La vitesse du son est égale au produit de la vitesse que donne la formule newtonienne, par la racine carrée du rapport de la chaleur spécifique de l’air sous une pression constante, à sa chaleur spécifique sous un volume constant. En 1822, Arago et Prony réalisent de nouvelles expériences, sur ordre du Bureau des longitudes. Cette valeur est compatible avec la formule de Laplace. Young, Laplace et Poisson relient la vitesse du son à l’élasticité du milieu.

Les publications s’intéressent aussi à des sujets moins techniques. Mersenne avait posé la question  un boulet pourrait-il atteindre une personne avant qu’il ait entendu le son du canon qui l’a lancé ? Au milieu du siècle suivant, la question se posera pour l’aviation, avec le franchissement de ce qu’on appelle le mur du son. Vitesse de groupe  La vitesse de groupe du son est le quotient de la distance que parcourt un ébranlement sonore par le temps nécessaire à son arrivée. En envoyant depuis un émetteur des impulsions sonores et en les détectant à une certaine distance, on peut mesurer le temps que met l’impulsion à parcourir la distance séparant les deux équipements. Cela revient à mesurer la vitesse de transmission de l’énergie sonore, c’est-à-dire la vitesse de groupe. Ce procédé simple montre ses limites dès qu’on désire effectuer une mesure précise.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.