Théorie de la religion PDF

Sauter à la théorie de la religion PDF Sauter à la recherche La théorie de la connaissance de Kant est exposée en particulier dans la Critique de la raison pure. Hume a, en effet, construit une critique radicale des fondements de la métaphysique de Leibniz et de Wolff, dont Kant avait été un adepte.


Nouvelle édition en 1986

Le titre même de cet ouvrage explicite le projet kantien : il s’agit, après Hume, de refonder la métaphysique sur des bases solides, et d’en faire une science rigoureuse, en imitant l’exemple de la révolution copernicienne. Cette refondation est, dans le même temps, assignation de limites à l’entendement humain : Kant établit une ligne de partage entre ce qui est accessible à la raison humaine et ce qui la dépasse, permettant ainsi de distinguer la science d’une part, et ce qui relève de la croyance d’autre part. Kant à la crise de la métaphysique. Il faut que la raison apprenne que certaines questions dépassent ses capacités. Cette limitation n’est possible que par une critique complète de la raison par elle-même.

Il faut entreprendre une critique de la raison par la raison : voilà le sens véritable du titre Critique de la raison pure. Un jugement analytique est une proposition qui, bien que certaine, n’apprend rien de nouveau, mais ne fait qu’expliciter ce qui est déjà dans le concept. Un tel jugement est donc a priori en ce qu’il est nécessairement et universellement vrai, c’est-à-dire vrai en tout temps et en tout lieu. Il s’agit donc d’une vérité certaine. La connaissance empirique ne peut en effet fournir qu’une connaissance du particulier, mais elle ne peut pas établir de véritable loi scientifique.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.