Top Actuel Plan Comptable 2015/2016 PDF

L’économie du Maroc est la situation économique top Actuel Plan Comptable 2015/2016 PDF et structurelle du Maroc. Le Maroc est le troisième producteur et premier exportateur mondial de phosphates, rentrée importante en devises pour le pays.


Le plan comptable général 2015/2016 est conforme à l’arrêté du 8 septembre 2014 portant l’homologation des règlements n°2014-1 du 14 janvier 2014, n°2014-2 du 6 février 2014, n°2014-3 et n°2014-4 du 5 juin de l’Autorité des normes comptables. Il est commun au système de base, au système abrégé et au système développé.

Il détient, et de loin, les premières réserves mondiales avec 50 000 milliards de tonnes. Les grandes réformes et les grands chantiers entamés par le pays ont donné de bons résultats, notamment avec la hausse continue du PNB, et cela même durant les mauvaises saisons agricoles dues à des périodes de sécheresse aiguës. La structure des échanges économiques internes et externes a peu évolué du fait de la suffisance de la richesse engendrée par les échanges commerciaux avec l’Afrique subsaharienne. La modernisation de l’économie du pays était à la traine devant les hostilités des puissances européennes, l’instabilité de régime de gouvernance et le manque de vision chez les dirigeants de l’État marocain à cette époque. Elle peut être subdivisée en deux grandes phases. L’expérience de l’industrialisation par substitution déclenchée dans les années 1960 et renforcée dans les années 1970 avait épuisé ses effets.

En devenant contre productive, cette politique de développement n’a pas su transformer les opportunités qu’offrait le protectionnisme en avantages structurels. Dans ce contexte, Joseph Schumpeter dirait :  la bourgeoisie a accumulé des richesses à l’ombre de l’État sans innover pour s’adapter aux lois de la concurrence . Parallèlement, l’économie informelle a pris aussi le relais dans la nécessaire régulation économique et sociale. Les effets des programmes d’ajustement entrés en application depuis le début des années 1980 sont ambivalents.

D’un côté, ils ont eu un impact positif sur la croissance du déficit budgétaire, permettant une meilleure rationalisation assortie d’une relance des capacités entrepreneuriales du pays. Le Maroc a également une meilleure compréhension des enjeux mondiaux et adapte son économie en conséquence. On peut notamment citer le développement des filières automobiles et aéronautiques. Répartition du PIB par secteur de 1980 à 2007.

Sur le plan économique Africain, le Maroc se classe 5e puissance économique derrière l’Afrique Du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Algérie. L’économie marocaine évolue sur un rythme de croissance rapide. La reprise de l’investissement est également très nette dans le bilan de l’année 2003. Le lancement de grands travaux dans le secteur du bâtiment et travaux publics explique largement cette embellie des investissements. Le Maroc aussi a vu le nombre de ses chômeurs augmenter. 3 mai 2012, une étude relative à la situation du marché du travail au Maroc.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.