Tourisme et développement durable à Saint-Thomas (Iles Vierges américaines) PDF

Un article de Wikipédia, l’tourisme et développement durable à Saint-Thomas (Iles Vierges américaines) PDF libre. Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et les États-Unis.


La Compagnie néerlandaise des Indes occidentales établit un poste sur Saint-Thomas en 1657. En 1685, la compagnie africaine brandebourgeoise prend le contrôle du commerce des esclaves vers Saint-Thomas, et loue l’île aux Danois, et pendant quelque temps l’île devient le plus grand marché aux esclaves du monde. Cette location allemande dure jusqu’en 1693. En 1691, la principale agglomération est rebaptisée Charlotte-Amélie en l’honneur de l’épouse de Christian V de Danemark. Par la suite, elle est déclarée port franc par Frédéric V de Danemark. Les exportations sont menacées par les ouragans, la sécheresse et surtout la concurrence américaine. En 1848, l’esclavage est aboli et la hausse des coûts salariaux affaibli encore la position des producteurs de sucre de Saint-Thomas.

Sint-Maarten, une petite île divisée pour de grands enjeux. La population de Northside dans l’île Saint-Thomas : un isolat français dans les Antilles. Characteristics of potential mates in a small human population. Esthétique coloniale, paradis fiscaux et vahinés.

Centre de recherche sur les espaces tropicaux de l’Université Michel de Montaigne. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 avril 2018 à 15:36. Arctique et Atlantique, à l’est de l’archipel arctique canadien, au nord-est de l’Amérique du Nord. Le Groenland est la deuxième plus grande île du monde. Plus des trois quarts de son territoire sont couverts par la seule calotte glaciaire contemporaine en dehors de l’Antarctique.

Scandinavie et le Groenland ont repris contact l’un avec l’autre, et le Danemark-Norvège a établi sa souveraineté sur l’île. Le royaume de Danemark et de Norvège a revendiqué le Groenland pendant des siècles. Mais la Norvège fut considérablement frappée par la peste noire, avec un nombre de morts supérieur à celui du Danemark, l’obligeant à accepter une union avec ce dernier dans laquelle le gouvernement central, l’université et d’autres institutions fondamentales étaient situés à Copenhague. Le Groenland bénéficie néanmoins de la libre circulation des Européens au sens de la convention de Schengen. Le Danemark cède à son ancienne colonie 32 domaines de compétences, dont ceux de la police et de la justice. La politique monétaire, la défense et la politique étrangère restent toutefois sous contrôle danois.

1 710 000 km2 de superficie et d’une épaisseur atteignant près de trois kilomètres de glace au centre, correspondant à l’altitude la plus élevée. Cet inlandsis est bordé de reliefs montagneux modérés entre lesquels s’écoule la glace par des glaciers. Sous cet inlandsis se trouve un grand canyon. Ces  tremblements de terre glaciaires  du Groenland sont caractérisés par une forte saisonnalité. Les sommets les plus hauts du pays sont situés sur la côte est.

Le point culminant est le mont Gunnbjørn, haut de 3 733 mètres. La calotte s’est formée il y a 4,1 millions d’années, durant le Pliocène, par la fermeture de l’isthme de Panama. Les précipitations neigeuses qui s’accumulent au centre de l’île, se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte. En hiver, dans le Nord du Groenland, le soleil disparaît presque totalement pendant plus de trois mois. C et il souffle un vent violent.

La côte sud-ouest bénéficie d’étés assez longs et assez doux. Alors que le Nord connaît un climat très sec, le Sud bénéficie d’un climat beaucoup plus humide. Les précipitations tombent majoritairement sous forme de neige en hiver sur la côte orientale alors que sur la côte occidentale elles tombent majoritairement en été sous forme de pluie. En effet une branche du courant du Gulf Stream y empêche la mer de geler. La côte est n’en bénéficiant pas, elle possède un climat plus hostile et un dégel de la banquise plus court.

On sait qu’une partie du Groenland aujourd’hui couverte de glace a perdu ses glaces, probablement à plusieurs reprises dans les 2 à 10 millions d’années précédentes, mais dans quelle proportion et à quelle vitesse, ceci fait encore l’objet d’études. Ce serait donc dans un premier temps les petits glaciers du monde qui, fondant désormais à une vitesse accélérée, contribueraient à des apports excédentaires de 417 milliards de mètres cubes en eau par an. Cet article montre qu’il y a environ 2,6 millions d’années, à l’emplacement du forage GISP2, la glace avait disparu à l’occasion d’un épisode chaud dont les traces sont conservées par le socle rocheux. Spécimen d’épicéa à l’Arboretum Groenlandicum de Narsarsuaq. La végétation du Groenland est constituée en très grande majorité de toundra, une végétation basse et pauvre composée de mousses et herbes poussant dans les zones polaires qui occupent une grande partie du Groenland hors inlandsis. Article connexe : Liste des localités du Groenland.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.