Triages, N° 10-11/1999 : PDF

SNCF Logistics, au sein de SNCF Mobilités. Nécessaires triages, N° 10-11/1999 : PDF les transports des marchandises, les réseaux ferroviaires vont se développer rapidement pour desservir une grande partie de la France.


En 1852, le réseau français compte environ 3 000 kilomètres de voies. La densité du réseau ferré est alors la plus élevée d’Europe. La construction du réseau principal s’est fait à l’image des axes routiers, en étoile autour de Paris. Aux débuts du chemin du fer, le trafic des marchandises était traité dans des halles à marchandises souvent accolées aux gares voyageurs. Ces halles permettaient le chargement et le déchargement des wagons ainsi que l’entreposage des marchandises.

Rapidement il devint nécessaire d’isoler le trafic marchandises du trafic voyageurs au moins dans les gares moyennes. 31 août 1937 par le regroupement des anciens réseaux privés et publics. Le chemin de fer est mis en concurrence avec le transport routier dès les années 1930, on assiste alors aux premières fermetures de lignes. Ce phénomène s’amplifie dans les années 1950 et 1960. Les petites lignes, généralement à voie unique, qui ne connaissent qu’un faible trafic marchandises sont alors désignées sous le terme de  lignes capillaires . En 1970 est créé le Sernam, Service national des messageries. Un train de Fret SNCF tracté par les BB 67544 et 67507.

Le fret ferroviaire en France est entré dans une période de déclin dès la fin des années 1980. 2014 ils ne sont plus que 8 000 pour l’ensemble de Fret SNCF. En 2000, un objectif gouvernemental prévoyait de doubler le trafic de Fret SNCF en 10 ans. De 52 milliards de tonnes kilomètres en 1999, il était prévu d’atteindre 60 milliards de t. 2002 et 100 milliards en 2010. Le Sernam est privatisé entre 2002 et 2005 et délaisse le transport ferroviaire au profit de la route. En 2005, la CNC devient Naviland Cargo et réduit considérablement son activité.

Croisement de 2 trains de Fret SNCF. En 2002, le chiffre d’affaires de l’activité était de 1,96 milliard d’euros. Le trafic a représenté 128 millions de tonnes transportées soit 50,03 milliards de tonnes kilomètres. Fret SNCF compte 13 850 clients en Europe. En 2003, le chiffre d’affaires de Fret SNCF était de 1,86 milliard d’euros. Le trafic a représenté 124,8 millions de tonnes transportées soit 46,83 milliards de tonnes kilomètres. Le réseau ferré national ne compte plus que 1 509 gares fret, 17 gares de triages et 29 terminaux combinés.

En 2004, l’activité a enregistré une perte de près de 400 millions d’euros. Un plan de recapitalisation, d’un montant de 1,5 milliard d’euros sur trois ans, a été engagé en 2005 avec l’accord de la Commission européenne. Palette de manutention de la SNCF, dans un magasin Ikea canadien. Parallèlement, la SNCF a lancé un plan de restructuration de l’activité pour lui permettre de retrouver un équilibre économique stable. Ce plan, qui vise à améliorer la rentabilité en améliorant la régularité, la fiabilité et le taux de remplissage des trains, se traduit dans un premier temps par une contraction du trafic, du fait de l’abandon des flux insuffisamment rémunérateurs.

En 2008, le groupe SNCF rachète Geodis. Toujours en 2008, le chiffre d’affaires de Fret SNCF était de 1,65 milliard d’euros pour 340 millions d’euros de pertes. Les volumes transportés sont passés de 45,1 milliards de t. 2004 à 35,9 milliards de t.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.