Un Siècle de chansons PDF

La mort de Roland un Siècle de chansons PDF col de Roncevaux. La mort de Roland à Roncevaux, sujet de chanson de geste.


Tous les modes d’expression sont utilisés : la parole, le chant, le mime. Pour Paulin Paris, médiéviste, les cantilènes sont très anciennes, et ont précédé et inspiré les gestes et chansons de geste, le mot  geste   usurpe ordinairement, chez nos premiers poètes, le sens de race ou famille. Paulin Paris pense que les grandes familles du haut Moyen Âge ont compilé en recueils les récits et cantilènes valorisant leur famille, en excluant plus ou moins les autres. Les chansons de geste sont caractéristiques de la littérature médiévale et prennent la suite des grandes épopées de l’Antiquité. Elles sont rédigées en ancien français et en ancien occitan. Celles qui continuent ou poursuivent les précédentes, plus libres et qui brodent sur la tradition primitive.

Elle correspond à des codes variant selon les époques, et devait aider les trouvères ou troubadours à mémoriser de longs textes, éventuellement chantés. Lorsque les mœurs médiévales se sont adoucies et se sont tournées vers plus de subtilité, sont préférés à la chanson de geste les récits d’amour courtois, qui en sont inspirés mais privilégient les relations sentimentales entre le chevalier et sa dame. Dans les chansons de geste seule la classe féodale est mise en scène. Le héros épique est un chevalier doué d’une force surhumaine, capable d’endurer toutes sortes de souffrances physiques ou morales. Exemplaire par sa fidélité à son seigneur, il est élu pour sa perfection et représente toujours une collectivité dont l’existence est en jeu. Les autres personnages ont des rôles définis : ami confident, traître, ennemi, lâche, etc. Ils figurent dans le récit pour souligner davantage l’héroïsme et les vertus du héros principal.

Il reste moins de cent chansons de geste. Chaque Cycle comprend des poèmes épiques qui se déroulent autour des exploits d’un même héros ou des membres de sa famille. Les sujets sont groupés autour de la famille des Rafanitus, notamment autour de la biographie légendaire de Charlemagne : ainsi les chansons constituent une transposition poétique des guerres contre les Lombards, Bretons, Saxons, Sarrasins. L’esprit et les articles de foi se résument en quelques points saillants : barons serviteurs du roi, service féodal dû au suzerain, honneur féodal, vaillance combative, intrépidité. L’idée principale est la lutte des féodaux contre la royauté.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.