Une grande famille: Mémoire de comédien PDF

Ghanéennes, des objets artisanaux Mexicains, des maquettes de Michel Gondry, des tableaux et un film de Guy Brunet, un décor de une grande famille: Mémoire de comédien PDF de Camille Lavaud, des objets de collection Elvis Presley, des affiches de cinéma par Hervé Di Rosa et une installation de Mademoiselle Kat. Ghanéennes, maquettes de film de Michel Gondry, objets d’artisanat Mexicain, film de Guy Brunet et Mémorabilia en l’honneur d’Elvis Presley côtoient les nouvelles productions des artistes Camille Lavaud et Mademoiselle Kat. L’exposition est visible tout l’été en même temps que son écho consacré aux Arts Modestes à la Grainerie à Balma. Pop Galerie, Le Centre d’Art Nomade, la Ville de Toulouse.


La vie de chacun se raconte souvent par le fil des rencontres. C’est encore plus vrai lorsqu’on a choisi la vie d’artiste, et qu’on est parvenu à appartenir à cette « grande famille » où se trouvent réunis les plus grands et les plus humbles. Jean-Philippe Ancelle nous déroule une partie de la sienne. Avec un regard sans concession et un esprit aigu, l’auteur lève le rideau sur le spectacle d’une époque déjà révolue mais toujours présente dans les mémoires.

Décor de film entièrement dessiné et immersif. Dans ce Paris nocturne, Jenny Dorr s’affaire dans son studio parisien. Alors qu’elle s’absente des lieux, la radio tourne. Il s’agit de Radio Furax, une radio fictive de cette même année. Cette radio modulable est fonctionnant pour l’occasion en système de 8 clos est parti intégrante du sujet, du décor. Musique : Stéphane Domotic et Antoine Rault. La Vie Souterraine Bande annonce 2017 Un projet du Consortium des Prairies.

Ce film a été réalisé avec le soutien de la Drac Aquitaine. Acteurs : Serge Provost, Anselm Gutierrez, Isabelle Fourcade, Arnaud Ducasse, Frédéric Santa Maria, Erika Umbrasaité. Plasticienne et illustratrice, Camille Lavaud pratique à la fois la réalisation de planches et d’affiches dessinées, l’installation, la création d’objets atypiques, la couture, la réalisation de livres illustrés de ses dessins et le montage vidéo. Elle puise son inspiration dans la musique, les photographies, les affiches de cinéma, les romans et les films, particulièrement les polars. Influencé à ses débuts par l’underground et la bande dessinée noire américaine, son travail est aussi riche de références à la culture populaire française. Depuis quelques années, ce sont les polars et le cinéma des années 1950-1960 qui nourrissent son œuvre. Le monde dépeint par Camille Lavaud est populaire, excessif et joyeux, souvent clinquant.

Elle réalise à ses débuts des dessins essentiellement en noir et blanc puis opte pour la couleur, qu’elle veut énergique et vive, posée au feutre ou à l’encre. Le graphisme profus de chaque planche ou affiche, envahie de détails et motifs, amène notre regard à parcourir l’œuvre comme on suivrait le fil d’une narration, un peu comme face aux peintures médiévales. Sont exposées au Frac Aquitaine onze de ces affiches. Dans cette série, chaque affiche est autonome, fonctionne autour d’un univers et d’une narration qui lui est propre. Partant du titre, inventé, du film, l’artiste produit une sorte de travail d’adaptation et de citation, largement ancré dans le champ des références au cinéma et roman noirs. Elle développe ensuite, au format standard des affiches, une illustration propre à créer une atmosphère cinématographique.

FRANCIS BAUDEVIN, GLEN BAXTER, BERTRAND DEZOTEUX, MARCEL VAN EEDEN, RICHARD FAUGUET, PAULINE FONDEVILA, LOUIS GRANET, SUZANNE HUSKY, PIERRE HUYGHE, IN WONDER, ARMAND JALUT, GÉRALDINE KOSIAK, SOPHIE LAMM, CAMILLE LAVAUD, CLAES OLDENBURG, PHILIPPE PARRENO, BRUNO PEINADO, RAYMOND PETTIBON, PIERRE-LIN RENIÉ, FRANCK SCURTI, JIM SHAW, WINSHLUSS. L’histoire commune de l’art contemporain et de la bande dessinée est récente, mais de quels emprunts, liens, clins d’œil, glissements et réciprocités parle-t-on ? La bande dessinée a été également marquée par des principes émanant d’artistes. L’histoire commune de l’art contemporain et la bande dessinée est récente, mais de quels emprunts, liens, clins d’œil, glissements et réciprocités parle-t-on ?

Presse – Le Monde, Revue Feuilleton, Citrus, L’Humanité, Revue Almanach SOLDES, NY Times. Lycée des Métiers Hélène Duc à Bergerac. Elle propose « Objectif Cocagne 2015 » un voyage dans le temps qui s’articule autour d’un récit fantastique mêlant réalité du Lycée, faits historiques réels ou fantasmés en lien avec la caserne Chanzy, et une projection dans le futur. Ce récit prend la forme d’une fresque centrale qui met en scène les lycéens, leur établissement, ses ateliers, et les projette dans une aventure très librement inspirée du célèbre film Retour vers le futur.

Ce va et vient dans les références est mis au profit d’une narration débridée, jubilatoire, qui entraîne les adolescents dans une épopée à travers le temps et l’imaginaire. Emue par le fait que les lycéens et les soldats avaient peu ou prou le même âge, et devaient ressentir les mêmes émotions et désirs d’évasions, l’artiste a imaginé une improbable et poétique rencontre. Les dessins foisonnants de Camille Lavaud, au trait proche de la gravure, évoquent dans leur facture une filiation avec les techniques de l’illustration avant guerre, mais sont résolument contemporain et d’une grande liberté formelle. L’oeuvre principale est composée d’une fresque de 19 m de long découpée en 7 éléments distincts, installés de manière à constituer un parcours qui traverse l’enceinte du lycée. Son installation débute à l’entrée du lycée, puis ponctue un cheminement qui va du parvis jusqu’aux ateliers techniques. La fresque est imprimée sur un support en verre.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.